P150 - Visites des médecins PDSA : facteurs associés à une moins bonne qualité de remplissage du dossier de régulation médicale au Centre15. Etude transversal QUALITRIAGE.

Matthieu Heidet (1), Florence Canoui-poitrine (2), François Revaux (1), Thomas Perennou (3), Maeva Bertin (1), Eric Lecarpentier (1), Julien Vaux (1), Jean Marty (1)

1. SAMU 94, CHU Henri Mondor, Créteil, France
2. Santé Publique, CHU Henri Mondor, Créteil, France
3. SAMU 94, CHU Henri Mondor, cr, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction :

Il existe peu de données relatives aux visites des médecins de la permanence des soins ambulatoires (MPDSA) prescrites après régulation médicale au Centre 15. De plus, la qualité du processus de régulation n’a pas été évaluée à ce jour. Les objectifs de notre étude étaient de décrire la typologie des visites MPDSA puis d’analyser les facteurs responsables d’une moins bonne qualité de remplissage du dossier de régulation médicale (DRM)

Méthode :

Etude transversale monocentrique concernant les DRM d’un Centre15 urbain conclus par la prescription d’une visite MPDSA après régulation médicale. Sélection aléatoire de 30 jours en 2015. Data mining manuel. Analyse descriptive de la typologie des visites MPDSA. Régression logistique multivariée sur l’absence de critères de remplissage du DRM (interrogatoire, sévérité, hypothèse diagnostique).

Résultats :

Sur 10284 DRM éligibles, 748 ont été sélectionnés et analysés. Les patients étaient des femmes (61%,n=456) d’âge médian 33 ans [8-58]. Les motifs de visite étaient : symptômes digestifs  (22%,n=165), fièvre (19%,n=142), ORL, cardiovasculaires et respiratoires (6% chacun, n=45). Les critères de remplissage étudiés manquants étaient : interrogatoire 2%(n=16), hypothèse diagnostique 58% (n=432), sévérité 60% (n=449). Après analyse multivariée, les facteurs associés à un remplissage imparfait du DRM étaient liés à la surcharge de travail au Centre15 (nombre d’appels entrants, durée d’appel, taux d’occupation téléphonique, p < 0.03). Aucune donnée « patient » n’était liée à un moins bon remplissage du DRM.

Discussion :

Les motifs des visites MPDSA de notre étude étaient superposables à d’autres données Européennes. La qualité de remplissage du DRM ne dépendait pas des caractéristiques des patients mais seulement de facteurs organisationnels au Centre 15 (charge de travail). Des mesures correctives, associant l’anticipation des variations de la charge de travail et la formation du personnel régulateur à la démarche qualité, devraient être évaluées.

Tags : SAMU-Centre15 Régulation Permanence des soins ambulatoires Qualité