CP061 - Valeur pronostique du qSOFA chez les patients avec une suspicion d'infection en préhospitalier

Prabakar Vaittinada Ayar (1, 2), Mathieu Delay (2), Aurélie Avondo (3), François-xavier Duchateau (4), Pierre Nadiras (5), Frédéric Lapostolle (6), Tahar Chouihed (7), Yonathan Freund (2, 8)

1. service d'accueil des urgences, Hôpital Bichat/Claude Bernard, Paris, France
2. service d'accueil des urgences/SMUR, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris, France
3. service d'accueil des urgences/SMUR, CHU Dijon, Dijon, France
4. service d'accueil des urgences/SMUR, Hôpital Beaujon, Clichy, France
5. service d'accueil des urgences/SMUR, CH Montfermeil, Montfermeil, France
6. service d'accueil des urgences/SMUR, Hôpital Avicenne, Bobigny, France
7. service d'accueil des urgences/SMUR, CHU Nancy, Nancy, France
8. Paris Sorbonne Université, UPMC Univ-Paris06, Paris, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Objectif : Suite à la troisième conférence de consensus internationale sur le sepsis et sa nouvelle définition, la valeur pronostique du qSOFA (quick Sequential [Sepsis-Related] Organe Failure Assessment) a été validée aux urgences. Cependant, sa validité dans le cadre du préhospitalier reste inconnue. L’objectif de l’étude était d’évaluer sa performance pour les patients pris en charge par un service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR).

Méthode : Il s'agissait d'une étude de cohorte prospective observationnelle multicentrique (N = 7). Tous les patients pris en charge par un SMUR avec une suspicion clinique d’infection ont été inclus. Les critères du qSOFA ont été collectés en préhospitalier et les patients étaient suivis jusqu’à leur sortie de l’hôpital. Le critère de jugement principal était la mortalité hospitalière « tronquée à 28 jours ». Les critères secondaires comprenaient l’admission et la durée de séjour en réanimation, ainsi que le critère composite « décès ou hospitalisation en réanimation > 72h ».

Résultats: Nous avions 342 patients éligible dont 332 ont été inclus pour l'analyse. L'âge moyen était 73 ans, 159 (48%) étaient des femmes, et le site d'infection le plus fréquent était respiratoire (73% des cas). Le qSOFA était ≥ 2 chez 133 patients (40%). La mortalité hospitalière globale était de 27% : 41% chez les patients avec qSOFA ≥ 2 vs 18% pour qSOFA < 2 (différence absolue 23%, IC à 95% 13% - 33%, p < 0,001). Le caractère discriminant du qSOFA était faible, avec une aire sous la courbe ROC à 0,69 (IC 95% 0,62 - 0,74).

Conclusion: Dans cette étude multicentrique, le qSOFA en préhospitalier présente une forte association avec la mortalité chez le patient infecté, mais avec une mauvaise performance pronostique pour notre échantillon de patients pris en charge par un SMUR.

Tags : sepsis score prehospitalier qSOFA