P023 - Valeur prédictive négative de la PCT dans les suspicions de méningites bactériennes aux urgences : Etude rétrospective monocentrique.

Quentin Delannoy (1), Pierre Hausfateur (1), Yonathan Freund (2)

1. Service d'Accueil des Urgences, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, PARIS, France
2. Service d'Accueil des Urgences, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : La méningite bactérienne (MB) est une infection sévère dont le diagnostic repose sur un faisceau d’argument clinico-biologique. Dans ce contexte, la Procalcitonine (PCT) a montré de bonnes propriétés diagnostiques surtout chez l’enfant avec peu données chez l'adulte. L’objectif de cette étude est de déterminer si un taux de PCT ≤ 0,1ng/L permettrait d’exclure le diagnostic de MB chez une population donnée en utilisant la Valeur Prédictive Négative (VPN).

Matériel et Méthode : Cette étude observationnelle, rétrospective, monocentrique a inclus les patients de plus de 16 ans, se présentant aux urgences d’un centre hospitalier universitaire entre le 01/01/2011 et le 31/03/2017 et ayant eu une ponction lombaire pour suspicion de méningite associé à un dosage de la PCT ≤ 0,1ng/L. La présence de signes de localisation neurologique, d’un score de Glasgow < 15, d’un antécédent d’immunosuppression, d'un purpura ont été les critères d’exclusion. Le critère de jugement principal était la confirmation d’une MB par deux experts indépendants, sur un examen bactériologique positif ou un faisceau d’arguments ne permettant pas d’exclure une MB. Les critères de jugement secondaire ont été le nombre moyen de ponction lombaire (PL), le taux d’événement indésirable lié à la PL, le taux d’antibiothérapie à dose méningée ainsi que la durée moyenne de celle-ci.

Résultats : 334 patients ont été inclus, 81 exclus soit 253 analysés. 10 cas de MB ont été adjudiqué. Une PCT ≤ 0,1ng/L avait ainsi une VPN à 96% (IC95 [93,6% ;98,4%]). Parmi ces 10 faux négatifs, 5 avaient des antécédents neurochirurgicaux, 2 présentait une Lymphangiomatose Kystique Disséminée avec brèche ostéoméningée, 3 ne présentaient aucun contexte particulier.Le taux moyen de PCT était de 0,02ng/L (+/- 0,03ng/L). Le nombre moyen de PL a été de 1,2/patient avec 46% de données manquantes. 27 patients (11%) ont reconsulté dans ce service d’urgence dans les 7 jours pour des symptômes attribués à la ponction lombaire. 40 patients (16%) ont été traités initialement avec une antibiothérapie à dose méningée pour une durée moyenne de traitement de 3jours. 

Discussion : La VPN à 96% n’est pas suffisante pour exclure le diagnostic de MB uniquement sur le taux de PCT. Le contexte d’infection limitée aux Méninges pourrait expliquer dans 70% des cas que la PCT ne s’élève pas dans ces infections.

Conclusion : Un taux de PCT ≤ 0,1ng/L ne permet pas d’exclure une méningite bactérienne chez ces patients.

Tags : Procalcitonine Méningite bactérienne Valeur Prédictive Négative Biomarqueur Diagnostic