CP138 - UMAC (Unité Mobile d'Assistance Circulatoire) en pédiatrie : l'importance de l'expertise de l'infirmier en transport de haute technicité

Marianne Schoen (1), Mathieu Genuini (2), Florence Conilleau (2), Noella Lode (2), Franck Kerroue (2), Emmanuelle Courtier (2)

1. SMUR, Hopital Robert-Debré, Paris, France
2. SMUR, Hopital Robert-Debré, paris, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : l’UMAC (unité mobile d’assistance circulatoire) rend accessible l’ECMO (extracorporeal membrane oxygénation) à des centres ne disposant pas de cette technique. Ceci permet de brancher puis de transporter des patients en situation d’extrême gravité (respiratoire ou hémodynamique). Ce dispositif nécessite une équipe maîtrisant l’ECMO et une équipe de SMUR (structure mobile d’urgence et de réanimation) capable de gérer les traitements, le transport et la surveillance du patient. L’objectif de cette étude est de décrire le rôle de l’infirmier SMUR au sein d’une UMAC. Matériel et Méthodes : il s’agit d’une étude monocentrique rétrospective observationnelle incluant tout patient transporté via l’UMAC pédiatrique de janvier 2015 à novembre 2017.Étaient recueillies via l’analyse des fiches de transports : données démographiques, cliniques et biologiques, traitements, prescriptions, installation, rythme et modalités de surveillance.

 

Résultats : 27 patients ont été inclus. L’âge et le poids médians étaient respectivement 2 ans (1 j-18 ans) et 8 (2,3-75) kg. Le temps médian d’intervention était de 8 (3-13) h.  Le taux de survie à 28 j était de 70% (n=19). L’équipe du SMUR débutait sa prise en charge conjointe dès le branchement de l’ECMO par l’équipe de réanimation.

L’infirmier devait assurer la sécurité des transferts du patient, son installation et l’intégrité des dispositifs invasifs.

La canulation était jugulo-fémorale dans 30% des cas (70% d’ECMO veino-artérielles).

Les constantes vitales étaient relevées par intervalle de 5 min. La fonction neurologique (sédation, pupilles, curarisation) et les paramètres du respirateur par intervalles de 15 min.

Les actes réalisés sur prescription étaient : relais d’amines (100% des UMAC), changement de seringues (97 %), remplissages vasculaire (33 %),  aspirations endotrachéales (26%), transfusions (7%).

 

Discussion : de par ses multiples fonctions, l’infirmier SMUR  est indispensable aux transports UMAC. Son expérience acquise lors d’interventions SMUR et de formations continues, sa connaissance du matériel, son rôle en intervention et son esprit clinique lui permettent de faire face à tout type d’urgence.

 

Conclusion : au vu des multiples responsabilités qu’imposent les transports difficiles tels que l’UMAC, le rôle de l’infirmier SMUR nécessite adaptabilité, anticipation et rigueur. Cela nous a amenés à la création d'une fiche de mission spécifique.

Tags : UMAC pediatrie infirmier