CP100 - Syndromes coronariens aigus aux Urgences : facteurs liés à la survenue de complications majeures

Maroua Mabrouk (1), Chiraz Ben Slimen (1), Ines Chermitti (1), Bassem Chatbri (1), Hela Ben Turkia (1)

1. service des urgences-SMUR, hôpital régional ben arous, tunis, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


INTRODUCTION: La moitié des décès des syndromes coronariens aigus avec élévation du segment ST (SCA ST +) survient lors des premières heures. Cette mortalité est liée à la survenue de complications majeurs (CM) : arrêt cardiaque (AC), troubles du rythme grave (TRG), définis par une fibrillation ventriculaire (FV) et/ou une tachycardie ventriculaire (TV), choc cardiogénique (CC),insuffisance cardiaque aigue (ICA) et bloc auriculo ventriculaire (BAV) de haut grade.

OBJECTIF: Identifier les facteurs prédictifs de CM au cours des SCA ST+ vus aux urgences.

MÉTHODES :Etude prospective observationnelle.Inclusion des patients admis aux urgences pour SCA ST+ .Identifier les paramétres épidémio-cliniques liés à la survenue de CM dans deux groupes CM+(n=208) vs CM-(n=695).

RÉSULTATS :Durant 8 ans (2009 –2016), inclusion de 903 patients, âge moyen=62+/-11 ans, sex ratio=4 .L’incidence des CM était de 23% : CC (8%), TRG (7,8%), AC (7%), ICA (6,5%) et  BAV de haut grade (3%).

En analyse univariée on a pu identifier plusieurs facteurs liés à la survenue de CM (CM+ vs CM-) dont :  coronaropathie connue (17% vs 10,6%, p=0,009), térritoire antérieur étendu (33% vs 22,4%, p=0,001),bloc de branche droit (7% vs 3,7%, p=0,03), absence de thrombolyse (33% vs 25,7%, p=0,033) et échec de lyse (33% vs 25%, p=0,003).

 L’étude multivariée a révélé deux facteurs pédéctifs de CM : sus décalage dans le territoire antérieur étendu (p=0,007,OR=1,34,IC 95% [1,08-1,65]) et l’échec de lyse(P=0,008,OR=1,31,      IC 95% [1,07-1,6])

CONCLUSION : L’étendu du sus décalage et l’échec de la repérfusion pharmacologique sont deux facteurs indépendants de survenue précoce de CM. Le recours à une stratégie pharmacoinvasive permettra l’amélioration du pronostic.

Tags : syndromes coronariens aigus