P159 - Surdosage en anti vitamine k : particularités chez le sujet âgé

Hamed Rym (1), Badra Bahri (2), Imen Mekki (1), Houssem Aouni (3), Maroua Mabrouk (4), Aymen Zoubli (2)

1. Emergency Department Charles Nicolle Hospital , tunisia, tunis, Tunisie
2. Emergency department Charles Nicolle Hospital, Hospital, tunis, Tunisie
3. Service des urgences, Urgences Hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie
4. Emergency department Charles Nicolle Hospital, Hospital, Tunis, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : Le surdosage en anti vitamine K (AVK) est un motif fréquent de recours aux urgences. Les modifications des paramètres pharmacocinétiques et pharmacodynamiques  liées à l’âge et  les interactions médicamenteuses  expliquent la susceptibilité de cette population à ce type d’iatrogénie. L’objectif a été de déterminer les caractéristiques épidémiologiques et cliniques chez les sujets âgés de plus de 65 ans admis aux urgences pour un surdosage en AVK.

Patients et méthodes : Etude prospective (12 mois). Inclusion des patients âgés de plus de 18 ans chez qui le diagnostic de surdosage en AVK a été retenu. Recueil des paramètres épidemio-cliniques, évolutifs et du suivi biologique à un mois. Comparaison entre deux groupes : (G1) âge ≥ 65 ans et (G2) âge < 65 ans. Analyse univariée.

Résultats : Inclusion de 78 patients. Age moyen 65 ± 12 ans. Sex ratio=0,56. La fibrillation auriculaire a été l’indication de prescription majeure : n=62 (79,5%). Dose  moyenne des AVK  de 3 mg ± 1 mg. La dose journalière des AVK a été identique dans les deux groupes. 22 patients n’ont pas eu de suivi biologique à 1 mois dont 82%  étaient âgés de plus de 65 ans. Le tableau n°1 résume les caractéristiques épidemio cliniques dans les deux groupes.

Conclusion : La polymédication et l’absence de suivi biologique sont des triggers d’iatrogénie chez la population âgée exposant à des hospitalisations plus fréquentes. La prescription des AVK chez les sujets âgés doit être raisonnée

Tags : surdosage antivitamine K âge iatrogénie urgences