P052 - Suivi des taux de thrombolyse et de thrombectomie mécanique des AVC ischémiques à l'échelle d'une région.

Abdesslam Redjaline (1), Pascale Cavalli (1, 2), Carlos El Khoury (3), Cécile Vallot (4), Bruno Ferroud-plattet (5), Delphine Casamatta (5), Clément Fayolle (1, 6), Mikaël Martinez (1)

1. Réseau d'Urgence Ligérien Ardèche Nord (REULIAN), CH Le Corbusier, Firminy, France
2. Urgences/SMUR/SAMU, CH Roanne, Roanne, France
3. Réseau des Urgences de la Vallée du Rhône (RESUVAL), CH de Vienne, Vienne, France
4. Réseau Nord Alpin des Urgences (RENAU), CH Annecy Genevois, Annecy, France
5. , ARS Auvergne-Rhône-Alpes, Lyon, France
6. Urgence, CH Le Corbusier, Firminy, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : En France, nous dénombrons 130 000 accidents vasculaires cérébraux (AVC) chaque année dont 80% sont d’étiologies ischémiques (AVCi). Il existe une corrélation entre désobstruction précoce et diminution de la morbi-mortalité. Le taux de thrombolyse varie entre 5 et 10% en fonction des différentes régions. Le suivi des taux de thrombolyse et de thrombectomie mécanique permet d’adapter les politiques de santé au niveau régional.

Méthode : Etude rétrospective comparant sur deux années consécutives (2015 et 2016) le fonctionnement de la filière « AVC à la phase aiguë » d’une région française à partir des données du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) ainsi que de données déclaratives récoltées dans les unités neuro-vasculaires (UNV).

Résultats : Dans notre région de 7,8 millions d’habitants, il existe 83 services d’urgence, 15 UNV (dont trois créées en 2016) situées dans les zones les plus densément peuplées et 4 centres de neuroradiologie interventionnelle tous localisés dans des centres hospitalo-universitaires. En 2016, le taux d’hospitalisation standardisé régional était de 1,36 séjour consommé pour 1000 habitants contre 1,48 séjour pour 1000 habitants au niveau national. Sur l’année 2015,  9 805 patients ont présenté un AVCi contre 10 221 en 2016. Le taux de  patients thrombolysés est passé entre 2015 et 2016 de 9,2% (905 patients) à 11.9% (1220 patients), p < 0,001. Le taux de patients ayant bénéficié d’une thrombectomie mécanique est passé de 1,6% (154 patients) à 4,4% (450 patients), p < 0,001.

Discussion : Nous constatons une augmentation significative des taux de thrombolyse et de thrombectomie mécanique sur notre région. La hausse du taux de thrombectomie mécanique est en partie expliquée par un élargissement des indications entre 2015 et 2016 suite aux études positives Mr CLEAN, EXTEND-IA, ESCAPE, SWIFT-PRIME et REVASCAT. Cependant l’homogénéisation des pratiques par la réalisation de référentiels, la formation des professionnels de santé, en particulier les médecins urgentistes, et l’évaluation des pratiques grâce à des registres contribuent largement à l’amélioration de nos pratiques et à l’amélioration de nos taux de reperfusion.

Conclusion : La mise en place d’une filière de soins au sein d’un territoire vaste permet d’améliorer la prise en charge des patients victimes d’AVC. 

Tags : AVC thrombolyse thrombectomie filière de soins