P195 - Simulation évaluative par prise en charge d'un ACR pour des étudiants du 2ème cycle et analyse faciale du team leader au cours du rapport de prise en charge.

Gabriel Weber (1), Mathieu Bard (1), Edouard Didier (1), Pascal Gallet (1), Alain Leon (1)

1. Urgences, CHU Reims, reims, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : L’objectif de cette étude est d’analyser le comportement du TL et ses expressions faciales (EF) pendant la transmission du RPC au décours d’une simulation de réanimation cardio-pulmonaire (RCP).

 

Matériel et méthode : L’étude est réalisée chez des étudiants de FASM3 ayant reçu une formation à la RCP, randomisés en groupe de 3. Un TL est identifié dans chaque groupe. Deux scénari,  randomisés, sont proposés : arrêt cardio-respiratoire (ACR) avec asystolie (A) puis fibrillation ventriculaire (FV) ou ACR avec FV puis A. La RCP est filmée en continue puis analysée via le logiciel The Observer XT (Noldus) et d’une grille d’évaluation prenant en compte le comportement du TL. Suite à la RCP, la transmission du RPC du TL est analysée avec le logiciel FaceReader (Noldus) analysant 7 expressions (neutre, joie, tristesse, colère, surprise, peur, dégoût). Une double analyse est menée pour chaque TL. Tous les étudiants informés ont donné leur accord pour les différents enregistrements.

 

Résultats : L’étude réalisée sur 18 TL (54 étudiants en 18 groupes) ne montre pas de différence significative lors des deux analyses portant sur le TL. L’analyse faciale montre que l’expression dominante est la neutralité 73,8% du temps (IQ [69,9% ; 81,58%]), puis la surprise et la joie ; durée de RPC 4,27 minutes (IQ [4,07 ; 4,46]) ; aucune autre expression est détectée. Un comportement bon ou très bon du TL durant la RCP induit une plus grande expression de neutralité lors du RPC, alors que joie et surprise sont plus exprimées chez les étudiants les moins bons. La surprise est plus souvent observée lors du scenario A puis FV.

 

Discussion : Notre étude, préliminaire dans l’analyse des EF suite à une simulation de RCP, tend à montrer que l’implication des étudiants en tant que TL dans une RCP s’exprime par la neutralité dans la transmission du RPC. De plus, les TL semblent s’attendre à devoir réaliser d’emblée une défibrillation. Les capacités de résolution du logiciel d’analyse faciale doit permettre de réaliser l’étude en temps réel pendant la prise en charge. Il est possible d’imaginer que l’analyse des EF au cours ou après la simulation est une technique permettant d’évaluer le savoir-faire et le savoir être en situations critiques.

Tags : Simulation RCP analyse faciale