P028 - Revue de littérature et derivation d'un algorithme clinique diagnostique pour une suspicion d'hémorragie sous-arachnoïdienne

Christophe Bianchi (1), David Clerc (2), Bertrand Yersin (2)

1. Service Interdisciplinaire des Urgences, CHUV Lausanne (Suisse), Epalinges, Suisse
2. Service Interdisciplinaire des Urgences, CHUV Lausanne (Suisse), Lausanne, Suisse
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction: La ponction lombaire (PL) avec recherche de xantochromie fait partie intégrante de la démarche diagnostique d’une céphalée suspecte d’hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA) anévrismale, en complément à la tomodensitométrie (TDM). Néanmoins, son utilisation peut être rationalisée.

Méthode : Nous avons effectué une revue extensive de la littérature de 2009 à 2014, dans la base de données Medline/Pubmed, avec les termes « Aneurysmal Subarachnoid Hemorrhage » (MeSH Term) et « Diagnosis » (MeSH Term) et nous avons dérivé de ces résultats un algorithme diagnostique intégrant les aspects cliniques, la TDM et la recherche de xanthochromie par PL.

Résultats : 1904 articles ont été identifié, dont 98 ont été inclus dans l’analyse. De cette analyse fut dérivé un algorithme diagnostique d’une céphalée suspecte d’HSA, avec indication à la PL selon la probabilité clinique intégrant le délai depuis l’apparition des symptômes et le score d’Ottawa notamment.

Discussion: cette revue extensive de la littérature propose une aide à la décision pour le clinicien, intégrant des variables simples à évaluer et les valeurs de risque résiduel, afin de l'aider dans le processus diagnostique d'une HSA.

Conclusions : La PL garde sa place dans le diagnostic de l’HSA, mais son utilisation peut être rationnalisée. L’algorithme proposé ne la réserve qu’aux patients à haut risque, notamment lorsque les performances de l’imagerie ne sont plus assez bonnes.

Ann. Fr. Med. Urgence (2017) 7:97-105

Tags : Hémorragie sous-arachnoïdienne diagnostic ponction lombaire xanthochromie algorithme