P251 - Pronostic des adultes admis en salle de déchoquage pour traumatisme crânien isolé: Analyse multivariée à propos de 176 cas

Hichem Ksibi (1), Hassen Kanoun (1), Abdennour Nasri (2), Soulayma Dutemple (3), Olfa Chakroun-walha (2), Noureddine Rekik (2)

1. service des urgences et samu04 sfax, chu habib bourguiba sfax, tunisie, sfax, Tunisie
2. Department of Emergency Medicine, chu habib bourguiba sfax tunisie, sfax, Tunisie
3. BPM (BUSNESS PROFESSIONAL WORLD) EMIRAT CLUB, BPM (BUSNESS PROFESSIONAL WORLD) EMIRAT CLUB, sfax, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction :

Evaluer le profil épidémiologique à la fois, démographique, clinique, thérapeutique et évolutif des adultes admis en salle de déchoquage pour traumatisme crânien isolé et en déduire les facteurs corrélés à un mauvais pronostic.

 

Patients et méthodes :

Étude rétrospective déroulée sur une période de 6 ans (du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2014). Tous les patients d’âge adulte admis pour traumatisme crânien isolés ont été inclus. Les données collectées étaient d’ordre démographique, clinique, para-clinique, thérapeutique, évolutif.

La partie analytique a consisté en une analyse initialement univariée puis multivariée pour déterminer les facteurs prédictifs du décès.

 

Résultats :

176 patients ont été inclus. L’âge moyen a été de 38,6 ± 18,5 ans  avec une nette prédominance masculine (147 H/ 29 F : sex-ratio = 5,1). La cause du traumatisme la plus fréquente a été un accident de la circulation, retrouvée dans 113 cas (64,2 %).

Sur le plan clinique, le score de Glasgow (GCS) a été en moyenne de 11 ± 4,4 points et un état de coma grave avec GCS £ à 8/15 a été retrouvé chez 57 patients (32,4 %).

La TDM cérébrale a été pathologique dans 105 cas (59,7 %) et les lésions cérébrales les plus fréquemment retrouvées ont été les hémorragies méningées retrouvées dans 58 cas (33 %).

Sur le plan pronostic, la durée moyenne d’hospitalisation a été de 6,5 ± 9,8 jours et nous avons colligé 27 décès soit une mortalité hospitalière de 15,3 %.

En analyse multivariée, les 2 paramètres  qui ont été significativement prédictifs de la mortalité sont le score RTS et l’utilisation des catécholamines à la salle de déchoquage (p < 0,0001, Odds-ratio = 0,26 et IC* à 95% [0,15 – 0,45]), (p = 0,02, Odds-ratio = 4,9 et IC* à 95% [1,3 - 18,4]) respectivement.

 

Conclusion :

En résumé, le traumatisme crânien (TC) est une des causes principales de mortalité et de morbidité chez l’adulte. La prise en charge de la détresse neurologique vise surtout la prévention des ACSOS particulièrement la défaillance hémodynamique

Tags : traumatisme crânien isolé pronostic urgences analyse multivariée