P117 - Profil épidémiologique et aspects pronostiques lors des intoxications par les pesticides

Ahmed Souayah (1), Bassem Chatbri (1), Ines Chermiti (1), Hanène Ghazali (1), Ahlem Azouzi (1), Monia Ngach (1), Sami Souissi (1)

1. Service des urgences/SMUR, Hôpital régional de Ben Arous - Tunisie, Ben Arous, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction :

L’intoxication volontaire aigüe (IVA) aux pesticides constitue un problème de santé publique. Selon le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, le nombre annuel  est estimé entre 1 et 5 millions de cas. Le but de notre étude était d’évaluer la prise en charge des IVA aux pesticides.

Méthodes:

Étude observationnelle prospective sur 5 années. Inclusion des patients adultes admis aux urgences pour IVA aux pesticides. Recueil des données épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutives.

Résultats :

Inclusion de 55 patients. Âge moyen: 31 ± 13 ans. Sex-ratio = 0,45. Délai moyen de consultation : 2,5 heures après l'ingestion. Terrain n(%) : antécédents psychiatriques : (29), tentative de suicide (TS) antérieure (22), hospitalisation pour TS (3), célibat (49). Cause n(%) : conflit familial (39), problèmes socioéconomiques (40). Nature du produit ingéré (%) : organophosphoré (OP) 28(51) et  chloralose 27(49). Signes cliniques n(%): troubles de la conscience 25 (45),  coma 9(16), fasciculations 20(36), signes digestifs  11(20), hypotension 5(9), tachycardie 18(38) et désaturation 6(11). Identification d’un toxidrome chez 33 patients (60%). Type toxidrome n(%) : cholinergique 22(40) et anticholinergique 11(20). Prélèvement toxique réalisé chez 23 patients (42%). Confirmation toxicologique de 14 cas d’IVA au chloralose (52%) et 9 cas d’IVA aux OP (32%). Traitement n(%) : décontamination digestive 29(53), atropine 6(11), intubation orotrachéale 21(38). Aucun décès n'a été rapporté aux urgences. Admis en réanimation de 51% des patients (n=28).

 

Conclusions :

Les IVA aux pesticides intéressent une population jeune non tarée. La mise à disposition d’un équipement spécifique pour améliorer le diagnostic toxicologique est essentielle. La prise en charge étant actuellement principalement basée sur des éléments de présomption clinico-biologique et une démarche toxidromique.

Tags : intoxication pesticide pronostic