CP011 - Prise en charge initiale et évolution à court terme des patients consultant aux urgences pour un vertige d'allure périphérique.

Valentine Malet (1), Richard Chocron (2), Alison Horn (3), Anais Guincestre (3), Natacha Alavi (3), Etienne Imhaus (4), Anne-laure Feral-pierssens (4), Philippe Juvin (2)

1. Service d'Accueil des Urgences, APHP, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris, France
2. Service d'Accueil des Urgences, Hôpital Européen Georges Pompidou, AP-HP, Paris, France
3. Service d'Accueil des Urgences Hôpital Européen Georges Pompidou, AP-HP, Paris, France
4. Service d'Accueil des Urgences, Hôpital Européen Georges Pompidou, APHP, Paris, France

Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/resumes.png /medias/images/design/icos/eposters.png


INTRODUCTION :Le vertige est un symptôme délicat à prendre en charge car il peut être rapporté à plusieurs étiologies graves et difficiles à différencier d’une cause périphérique.L’objectif est de caractériser la prise en charge initiale et l’évolution à court terme des patients consultant au Service d’Accueil des Urgences (SAU) pour vertige d’allure périphérique.

MATERIEL ET METHODE :L’étude, épidémiologique observationnelle monocentrique prospective, réalisée dans un SAU adulte entre avril et juin 2016, incluait tous les patients sortis du SAU avec un diagnostic de vertige périphérique et répondant au questionnaire à 1 mois. Le critère de jugement principal était l’apparition d’évènements secondaires (décès, accident vasculaire cérébral (AVC), hospitalisation) à 1 mois du passage au SAU. Le critère de jugement secondaire était l’identification initiale de facteurs de risque de présenter un vertige d’allure périphérique. 

RESULTATS :Sur 3 mois, 124 patients ont consulté pour vertiges, dont 113 (91.1%) avaient pour diagnostic de sortie « vertige périphérique ». 70 patients sur 124 (56.4%) ont été perdus de vue. Seuls 49 patients (43.3%) ont pu être suivis et inclus. Notre population souffrant de vertiges d’allure périphérique était majoritairement composée de femmes (61.9%, p=0.18), de moins de 50 ans (p=0.20) (âge médian de 49 ans), avec des antécédents psychiatriques (15.9%, p=0.04), dont le vertige était souvent associé à des nausées ou vomissements (48.7%, p=0.064) avec un examen des paires crâniennes normal (79.6%, p= 0.13). La symptomatologie persistait en moyenne 20.4 jours (+/-13.5). A court terme, 2 patients sur 49 (4%) ont présenté un évènement grave (1 décès et 1 AVC).

DISCUSSION:Peu de patients consultant pour vertige, classé périphérique initialement, et ayant pu être recontactés à 1 mois, ont présenté un accident grave (4%), mais il apparait nécessaire que d’autres études prospectives soient menées. La prise en charge des vertiges d’allure périphérique demeure délicate et nécessite un suivi médical rapproché.

Tags : vertige urgence pronostic épidémiologie