P239 - Prévalence du sur-triage et du sous-triage pour les patients traumatisés

Jeremy Falcone (1)

1. Déchocage chirurgical , Hôpital Roger Salengro, Lille, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Objectif : Le triage pré-hospitalier des patients traumatisés graves est un enjeu de santé publique. Le sur-triage est responsable de dépenses de santé publique excessives. Le sous-triage est associé à une augmentation de la morbi-mortalité. La mise en place de réseaux de soins régionaux a montré une efficacité dans la prise en charge des patients traumatisés sévères dans le monde. Ce travail a pour objectif de déterminer la prévalence du sur-triage et du sous-triage dans 16 centres hospitaliers avant la mise en place d’un réseau.

Type d’étude : Il s’agissait d’étude observationnelle multicentrique prospective.

Patients et Méthodes : Les patients traumatisés admis dans un déchocage ou un service d’accueil des urgences vitales d’un des centres participants après médicalisation pré-hospitalière ou non entre le 3 octobre et le 30 novembre 2016 étaient inclus. Les centres participants étaient catégorisés en 4 niveaux. Un patient admis dans un centre de niveau I ou II+, non pour des raisons de proximité mais parce qu’un traumatisme grave était suspecté, avec un ISS inférieur ou égal à 15 était considéré sur-trié. Un patient admis dans un centre de niveau II- ou III avec un ISS supérieur à 15 et transféré secondairement ou décédé sur place était considéré sous-trié.

Résultats : 202 patients ont été inclus. Les taux de sur-triage et de sous-triage étaient respectivement de 64% et 24%.

Conclusion : Ce travail retrouvait des prévalences de sur-triage et de sous-triage importants. Il a suggéré la nécessité de la mise en place d’un réseau de soin régional et de procédures de triage pré-hospitalier et intra-hospitalier.

Tags : Traumatisme triage réseau sous-triage sur-triage