P224 - Plus de 21 millions de passages dans les services d'urgence en 2016

Abdesslam Redjaline (1), Gilles Faugeras (2), Caroline Ligier (2), Laure Pourcel (3), Barbara Philippot (4), Bruno Ferroud-plattet (5), Mikaël Martinez (6), Gilles Viudes (4)

1. ORUARA, CH Le Corbusier, Firminy, France
2. ORUNA, FEDORU, Bordeaux, France
3. ORUMIP, FEDORU, Toulouse, France
4. ORUPACA, CH Hyères, Hyères, France
5. , ARS Auvergne-Rhône-Alpes, Lyon, France
6. Réseau d'Urgence Ligérien Ardèche Nord (REULIAN), CH Le Corbusier, Firminy, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : En France, d’après les données de la Statistique Annuelle des Établissements (SAE) nous comptons 717 Services d’Urgence (SU) ayant réalisés 21 607 472 passages aux urgences en 2016. Les Résumés de Passage aux Urgences (RPU), comportant 18 items d’étude, constituent une base de données permettant de réaliser une description de l’activité des SU. En 2016, le panorama des urgences regroupe les données de 11 régions sur 13 participant à la remontée de ces informations.

Méthode : Etude rétrospective, multicentrique, observationnelle incluant les données RPU 2016 remontant des établissements de santé et analysées au sein d’observatoires.

Résultats : L’exhaustivité des RPU collectés était de 91%. L’exploitabilité de chaque item évoluait de 47% pour le motif de recours à 100% pour le sexe. 18 530 819 passages ont été comptabilisés avec une évolution moyenne de l’activité de +3,8% entre 2015 et 2016 (+2,1% à +7% selon les régions). Le sex-ratio était de 1,06 avec un âge moyen de 38,8 ans (3% des patients avaient moins de 1 an, 28% moins de 18 ans et 13% 75 ans et plus). Les modes de transport vers les SU étaient un moyen personnel pour 75% des cas, une ambulance ou un Véhicule de Secours et d’Assistance aux Victimes (VSAV) (23%) et un Service Mobile d’Urgence et Réanimation (SMUR) (1%). Près de 28% des arrivées ont eu lieu la nuit ([20h-8h[). La durée de passage aux urgences était inférieure à 4 heures dans 69% des cas ; 43% si hospitalisation et 77% si retour à domicile. Le diagnostic principal de sortie était médico-chirurgical dans 59% des cas, traumatologique (32%), psychiatrique (3%) et toxicologique (2%). Le mode de sortie a été un retour à domicile dans 79% des cas et une hospitalisation pour 21% (20% par mutation interne et 1% par transfert). Les consultations simples (Classification Clinique des Malades aux Urgences de catégorie 1 - CCMU 1) représentaient 18% des passages et les urgences vitales (CCMU 4 et 5) représentaient 1% des patients.

Discussion et conclusion : L’analyse des données RPU, bien qu’encore non totalement exhaustive, permet d’obtenir une cartographie fiable du profil des patients se présentant aux urgences. Elle permet de suivre la progression et l’évolution de ces profils et d’adapter l’offre de soins des SU aux besoins de la population. La création de RPU enrichis permettra dans un futur proche de préciser encore mieux la typologie des patients des SU, ainsi que leur parcours dans les différentes filières de soins.

Tags : Passages observatoire RPU