CP096 - Nouvelles recommandations de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) sur la prise en charge des SCA ST+ : un progrès pour les médecins ou pour les patients ? Etude EuroPerf

Yves Lambert (1), Jean-michel Juliard (2), Alexandre Allonneau (3), Aurélie Loyau (4), Thevy Boche (5), Mireille Mapouata (6), Sophie Bataille (4), Frédéric Lapostolle (7)

1. Samu 93, Hôpital Avicenne, Bobigny, France
2. urgences, Bichat, Paris, France
3. Pompiers, Brigade des Sapeurs Pompiers, PARIS, France
4. E-Must Paris, E-Must Paris, PARIS, France
5. SAMU, Henri Mondor, Creteil, France
6. service des registres ARS, siège APHP, Paris, France
7. SAMU 93 - UF Recherche-Enseignement-Qualité Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, Inserm U942, Hôpital Avicenne, 125, rue de Stalingrad, 93009, Bobigny, Bobigny, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction

Les recommandations 2017 de l’ESC ont simplifié la stratégie de reperfusion des SCA ST+ : la notion de ‘’early presenter’’ (douleur < 2 h) a disparu et le délai d’angioplastie de 120 min (au lieu de 60 ou 90 min) est retenu pour tous les patients (Ibanez Eur Heart J 2017 Aug 26)

Objectif

Etudier l’impact des nouvelles recommandations sur la performance des médecins et le pronostic des patients

Méthode

Source : registre régional incluant tous les patients SCA ST+ ( < 24 heures) pris en charge en préhospitalier depuis 2003

Inclusion: ‘’early presenter’’ reperfusé par angioplastie

Exclusion : secondaire, absence de décision de reperfusion, fibrinolyse, délai manquant

Comparaison : prise en charge des ‘’early presenters’’ selon les anciennes (2012) et nouvelles (2017) recommandations

Critères de jugement

- Performance des médecins : respect des délais des recommandations : 60 vs 120 min

- Pronostic des patients : mortalité hospitalière

Résultat

Population : 7.683 (35%) patients sur 22.160

Respect des délais recommandés : augmentation de 6 (5-6) à 86 (85-87)% (+1415% ; p < 0,0001)

Mortalité hospitalière : augmentation de 1,6 (0,2-2,8) à 3,3% (2,9-3,7) (+102% ; p < 0,0001) (figure)

Conclusion

Les nouvelles recommandations améliorent considérablement la performance des médecins (+1415%) mais au prix d’un doublement de la mortalité… Le clinicien peut légitimement se demander quel est l’objectif visé par cette modification des recommandations Européennes et s’il doit les faire siennes…