P200 - Naissance inopinée extra-hospitalière dans l'eau et complications néonatales : revue de la littérature

Sabine Lemoine (1), Colette Monod-broca (2), Pascale Le Dû-plougastel (3), Emilie Tauvron (1), Daniel Jost (1), Michel Bignand (1), Jean Pierre Tourtier (1)

1. Service Médical d'Urgence, Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, Paris, France
2. département DDPC, Ecole du Val de Grace, Service de Santé des Armées, Paris, France
3. Maternité, GHBS-Hôpital du Scorff, Lorient, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction: L’accouchement inopiné dans une baignoire est une situation que peut rencontrer toute équipe de secours pré hospitalière. La naissance « aquatique » (NA) séduit de plus en plus de femmes pour son aspect « physiologique ». Le but de ce travail était de réaliser  une revue de la littérature qui synthétise les complications néonatales en cas de NA afin d’optimiser la prise en charge du nouveau-né (NN) par les équipes SMUR.

Matériels et méthodes: Recherche hors champ Jardé à partir d’une revue de la littérature. Recherche sur Pubmed avec les mots clés suivants : underwater birth, tub birth.  Critères d’inclusion : toute étude de cohorte, cas cliniques, revues de la littérature, lettres à l’éditeur ayant inclus un accouchement réalisé dans l’eau et la prise en charge du NN à la naissance. Les variables recueillies étaient: 1. Géographiques 2. Complications néonatales (mortalité, transfert en unité de soins intensifs).

Résultats et discussion: La période de publication analysée était de 1990 jusqu’à 2017 inclus. Sur 74 publications éligibles, 49 étaient exclues (13 sur la flore aquatique, 5 sur la physiologie respiratoire, 4 sur l’organisation de la salle de naissance, 12 sur le métabolisme humain,  11 sur les effets d’un bain chaud et 4 doublons).  Les 25 études restantes étaient réalisées au Royaume-Unis dans 8 cas, aux Etats-Unis dans 11 cas et dans 1 cas respectivement en Asie, Australie, Suisse, Serbie, Espagne, Allemagne. Dans 6 cas/25, il s’agissait de cas cliniques, dans 2 cas/25 d’études de cohortes, dans 6 cas/25 de méta-analyses et dans 11 autres cas de lettres à l’éditeur. Les naissances étaient des naissances en maternité. Le nombre de NN était de 6652 pour les études de cohortes. Les méta-analyses incluaient de 2 à 38 articles dont l’effectif variait de 10 à plus de 5000 NN. Les complications néonatales ( < 10%) étaient en termes de détresse respiratoire aigüe après « noyade » ou inhalation de méconium, d’arrachement du cordon ombilical, d’infection, de tachycardie/hyperthermie, d’hyponatrémie, d’encéphalopathie hypoxique. Le taux d’admission en soins intensifs était < 10% et le taux de mortalité néonatale variait de 0,5 à de 3/1000 naissances.

Discussion: La NA concerne des cas hospitaliers principalement aux Etats-Unis et au Royaume-Unis.

Conclusion: L’effet mode des NA inopinées extrahospitalières en France doit encourager les équipes SMUR  à connaitre les complications néonatales spécifiques. 

Tags : naissance inopinée extrahospitalier naissance aquatique complications néonatales mortalité néonatale