CP077 - La « jambisation » : mythe ou réalité ?

Angélie Gentilhomme (1), Charlotte Orsini (2), Idriss Bouguenna (1), Laurianne Michellan (3), Ali Hadjem (4), Tomislav Petrovic (5), Frédéric Lapostolle (5), Frédéric Adnet (5)

1. SAMU 93, Hôpital Avicenne (Bobigny), Bobigny, France
2. Samu93, Hôpital Avicenne, Bobigny, France
3. SAMU, Avicenne, Bobigny, France
4. Samu 93, Hôpital Avicenne, Bobigny, France
5. SAMU 93 - UF Recherche-Enseignement-Qualité Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, Inserm U942, Hôpital Avicenne, 125, rue de Stalingrad, 93009, Bobigny, Bobigny, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction

La « jambisation » est une pratique qui consiste à viser délibérément les membres inférieurs lors de règlements de compte par armes à feu. Une recrudescence récente de cette pratique dans notre département a été évoquée.     

Objectif

Déterminer s’il existait une augmentation du nombre de patients avec une ou plusieurs blessures dûe(s) à une jambisation

Méthodes

Etude observationnelle de suivi de cohorte, rétrospective du 1er Janvier 2011 au 31 Décembre 2015

Inclusion : tous les patients pris en charge par les SMUR et les services d’urgence du département pour plaie par arme à feu

Exclusion : suicide

La « jambisation » a été définie par une plaie liée à un projectile localisée uniquement aux membres inférieurs ou à l’association des membres inférieurs et du bassin.

Analyse : comparaison des périodes 2011-2013 et 2014-2015.

Résultats

Cent trente patients ont été inclus, après exclusion de suicides (N=24), 106 dossiers, soit 25+6 dossiers par an ont été analysés. Il s’agissait d’hommes dans 103 (97%) cas, d’âge moyen 34+17 ans, sans différence entre les deux périodes.

De 2011 à 2013, il y a eu 22 (37%) blessures de jambisation sur 59 blessés par arme à feu et de 2014 à 2015, il y en a eu 24 sur 47 (51%), sans différence significative entre les deux périodes (p=0,21) (Figure).

Conclusion

Il existait une tendance à l’augmentation du phénomène de « jambisation » dans notre département sans que celle-ci atteigne la significativité.

Tags : La jambisation