P157 - La fibrillation auriculaire aux urgences : aspects épidémio-cliniques et pronostiques

Wided Darouich (1), Hanen Ghazali (2), Ahmed Souyah (2), Ines Chermiti (2), Asma Aloui (1), Sawsen Chiboub (2), Mohamed Mguidich (2), Sami Souissi (2)

1. urgence-SMUR hôpital régional Ben arous, hôpital régional ben arous, ben arous, Tunisie
2. emergency department, regional hospital of ben arous, ben arous, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : La fibrillation auriculaire (FA) a fait l’objet de nombreuses études  à travers le monde.  Peu d’études ont été publiées à partir des services d’urgences sur la prise en charge de la FA.

Objectif : Etudier les caractéristiques épidémio-cliniques, thérapeutiques et pronostiques de la FA aux urgences.

Patients et Méthodes : Etude prospective sur quatre ans. Inclusion : FA paroxystique, persistante ou permanente. Recueil des paramètres épidémio-cliniques et thérapeutiques. Calcul du risque ischémique (CHA2DS2VASc), du risque hémorragique (HASBLED), EHRA score. Evaluation du pronostic (accident vasculaire cérébral (AVC), évènements hémorragiques, décès) à J30 et J90.

Résultats : Inclusion de 311 patients. Age moyen= 64±14 ans. Sex-ratio=0,6.Comorbidités (%) : HTA (61), diabète (25), insuffisance cardiaque (19), insuffisance coronaire (13), valvulopathie (4). Classification de la FA (%) : permanente (39), paroxystique (32), persistante (11). Score CHA2DS2VASc moyen=2,5±1,8 et score HASBLED moyen=1,45±1,09. EHRA score moyen =2 ± 0,94.  Cardioversion pharmacologique par l’amiodarone (Cordarone®) par voie intraveineuse (IV) indiquée  chez 57% des patients. Contrôle de la fréquence cardiaque réalisé chez 125 patients (40%). Anti-arythmiques utilisés (%): Diltiazem: Tildiem® 60 mg (42), Atenolol: Hypoten® 50 mg (36), Digitalique: Digoxine® 0,25mg (11), Flécaïnide: Flécaïne®100mg (2) et Amiodarone: Cordarone® IV (15).

Anti-vitamines K  (AVK) prescrits chez 77 patients (35%).  En analyse multivariée, les facteurs de sous-prescription étaient : âge ≥ 70 ans (ORajusté=2,07 ; IC95% [1,45 ; 2 ,92] ; p < 0,001), HASBLED score ≥ 3 (ORajusté=1,68 ; IC95% [1,06 ; 3,46] ; p=0,02) et créatininémie ≥ 110 µmol/l (ORajusté=1,63 ; IC95% [1,32 ; 5,26] ; p=0,04).

A J90 : taux d’AVC ischémique = 5%, mortalité =7%.

Conclusion :

La prévalence de la FA a été de 0,11%. Elle était essentiellement permanente, avec une prédominance féminine. La  prescription d’AVK reste faible et reste à améliorer dans le futur.

 

Tags : fibrillation auriculaire urgences épidémiologie