P046 - La ceftriaxone améliore-t-elle le pronostic des patients des urgences hospitalisés en service de médecine pour une pneumonie communautaire ?

Eric Batard (1, 2), François Javaudin (3, 2), Quentin Le Bastard (3, 2), Nicolas Goffinet (4), Emmanuel Montassier (1, 2)

1. Urgences, CHU de Nantes, Nantes, France
2. Equipe Microbiotes Hôtes Antibiotiques et Résistances bactériennes (MiHAR), Université de Nantes, Nantes, France
3. Urgences, CHU Nantes, Nantes, France
4. Emergency Department, Centre Hospitalier Universitaire de Nantes, Nantes, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction: Ceftriaxone et cefotaxime (céphalosporines de 3ème génération, C3G) et amoxicilline-clavulanate sont recommandés pour le traitement des pneumonies communautaires chez les patients hospitalisés en service de médecine. Les C3G sont de plus en plus utilisées dans cette indication, alors qu'il n'y a pas de preuve qu'elles soient plus efficaces que l'amoxicilline-clavulanate. Notre objectif était de déterminer si un traitement par C3G était associé à une mortalité plus faible que l'amoxicilline-clavulanate chez les patients hospitalisés en service de médecine pour pneumonie communautaire.

Méthodes: Etude rétrospective de patients des urgences hospitalisés pour pneumonie dans un service de médecine, dans un hôpital entre 2002 et 2015, et dans 7 autres centres en 2013. Une régression logistique a été utilisée pour chercher une association entre traitement par C3G et mortalité, en ajustant sur les autres facteurs pronostiques.

Résultats: 1698 patients ont été inclus, dont 1196 et 591 respectivement traités par amoxicilline-clavulanate et C3G. La mortalité hospitalière était 10% (9%-12%). En analyse multivariée, les facteurs de risque de décès étaient : classes de Fine 4 (OR ajusté, aOR, 4.0 [2.0-8.9]) et 5 (aOR, 6.2 [2.9-14.5]), classes de CURB-65 2-3 (aOR, 2.1 [1.1-4.3]) et 4-5 (aOR, 4.0 [1.7-9.7]), décision de LATA (aOR, 23.5 [7.5-76.0]) et remplissage vasculaire aux urgences (aOR, 1.6 [1.0-2.5]). Dans ce modèle, ni les C3G (aOR, 1.4 [0.9-2.1]) ni l’ amoxicilline-clavulanate (aOR, 0.9 [0.6-1.4]) n’étaient associés à la mortalité hospitalière. L’aire sous la courbe du modèle était 0.82.

Conclusion: Dans cette série de 1698 patients des urgences hospitalisés en médecine pour pneumonie communautaire, le traitement par ceftriaxone / cefotaxime n’était pas associé à une plus faible mortalité hospitalière que l’amoxicilline-clavulanate. L’amoxicilline-clavulanate favorisant moins l’antibiorésistance que les C3G, ces résultats suggèrent que l’ amoxicilline-clavulanate devrait être préféré aux C3G pour traiter les pneumonies des patients hospitalisés en service de médecine.

Tags : pneumonie; ceftriaxone; amoxicilline-clavulanate; antibiotique; mortalité