CP076 - L'impact de la musicothérapie sur la consommation morphinique aux urgences : étude prospective randomisée

Nesrine Ibn Hassine (1), Chafia Bouhamed (1), Chawki Jebali (1)

1. Urgence , IBN JAZZAR, Kairouan, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : La musicothérapie permet de soutenir le bien être du patient et détourne l’attention de la douleur vers une alternative très agréable. Peu d’études prospectives randomisées sont réalisées aux urgences montrant son effet antalgique potentiel. Notre objectif était de déterminer l’effet de la musicothérapie sur la consommation morphinique aux urgences.

Population et méthodes : Étude prospective randomisée, mono centrique réalisée aux urgences durant une période de quatre mois. Nous avons inclus tout patient âgé de plus de 16 ans, consultant les urgences de traumatologie avec une échelle numérique (EN) ≥ 5. Les critères de non inclusion étaient l’absence de consentement et les anomalies de la compréhension ou de la communication. Après consentement, les patients ont été randomisés en G.S (morphine) et G.M (morphine + music). Nous avons recueillies les caractéristiques démographiques, l’évolution des paramètres vitaux et de l’EN en fonction du temps.  Le critère de jugement principal était la diminution de la consommation morphinique. Les critères de jugement secondaires étaient le temps de résolution de la douleur, les effets indésirables et le degré de satisfaction des patients.

Résultats : Nous avons inclus 144 patients. Nous avons colligé moins de consommation morphinique dans le G.M (7.1 ± 2.7 versus 9,6 ± 3 mg avec un P = 0,022). Le temps de résolution de la douleur était plus rapide dans le G.M (30 ± 13,7 versus 42 ± 16,7 min avec un P= 0,036). Nous avons observé moins d’effets indésirables et plus de satisfaction des patients dans le G.M.

Conclusion : La musicothérapie diminue la consommation morphinique aux urgences et par conséquent diminue ces effets indésirables. Cette thérapie anodine, peu couteuse, accroît la satisfaction des patients consultant les urgences.

Tags : : Musicothérapie morphine analgésie urgence.