CP064 - L'échographie pulmonaire et diagnostic de la congestion pulmonaire aux urgences

Aurélien Buessler (1), Yannick Gottwales (2), Kévin Duarte (3), Alice Penine (4), Matthieu Huot-marchand (5), Elies Andre (6), Nicolas Girerd (7), Tahar Chouihed (8)

1. SAMU et Service d'Urgence, CHU Nancy, Nancy, France
2. SMUR et service d'urgence, Hopitaux Civils de Colmar, COLMAR, France
3. CIC-P 1433, CHRU Nancy, Nancy, France
4. SMUR et service d'urgence, CH Chalons-en-Champagne, Chalons-en-Champagne, France
5. SAMU et Service d'Urgence, CHRU Nancy, Nancy, France
6. SAMU et Service d'Urgence, CHR Metz-Thionville, Metz, France
7. CIC-Plurithématique 1433, CHRU Nancy - Institut Louis Mathieu, Nancy, France
8. Emergency Department, University Hospital of Nancy, France; INSERM U1116, University of Lorraine, Nancy, France, Nancy, France

Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/resumes.png /medias/images/design/icos/eposters.png


Introduction : L’insuffisance cardiaque aigue (ICA) est une des principales étiologies de dyspnée aux urgences. L’urgentiste peut s’appuyer sur l’échographie pulmonaire (écho pulm), mais plusieurs protocoles existent.

Objectif principal : Déterminer la méthode d’analyse la plus pertinente pour déceler l’ICA.

Matériel et Méthode : Etude prospective, multicentrique, dans 4 services d’urgences, du 01/03/17 au 31/09/17. Pour chaque patient admis pour dyspnée, le score de Brest (SdB) a été calculé, et une écho pulm a été réalisée en urgence afin d’évaluer les lignes B sur 28 points thoraciques. La capacité diagnostique de différentes méthodes d’écho pulm à 4,6 et 8 points a été comparée avec le diagnostic posé en fin d’hospitalisation ainsi que la plus-value au SdB.

Résultats (fig 1) : 117 patients inclus, 69 présentaient de l’ICA. L’ajout de l’écho pulm au SdB permettait d’en améliorer la performance diagnostique. Parmi les différentes techniques testées, la méthode à 6 points était la plus performante avec une AUC=90.2, IC95 [85.0-95.4].

Discussion : L’écho pulm associée au SdB permet de guider le diagnostic d’ICA aux urgences. La technique la plus généralisée est le Blue protocole, à 4 points d’analyse. Cependant, nous avons pu observer que les performances diagnostiques de la méthode à 6 points sont supérieures.

Conclusion : L’échographie pulmonaire est un outil pertinent pour le diagnostic précoce des ICA, et la technique à 6 points semble la plus efficace en complément du SdB.

Tags : échographie pulmonaire insuffisance cardiaque diagnostic