P102 - Intérêt des scores de gravité adultes en traumatologie pédiatrique - à propos de 480 cas

Hichem Ksibi (1), Hassen Kanoun (1), Abdennour Nasri (2), Olfa Chakroun-walha (2), Soulayma Dutemple (3), Noureddine Rekik (2)

1. service des urgences et samu04 sfax, chu habib bourguiba sfax, tunisie, sfax, Tunisie
2. Department of Emergency Medicine, chu habib bourguiba sfax tunisie, sfax, Tunisie
3. BPM (BUSNESS PROFESSIONAL WORLD) EMIRAT CLUB, BPM (BUSNESS PROFESSIONAL WORLD) EMIRAT CLUB, sfax, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Objectifs :

Etudier les profils épidémiologiques et évolutifs des enfants traumatisés admis au service des Urgences et dégager les facteurs corrélés à un mauvais pronostic, particulièrement les scores de gravité en comparant ceux destinés pour les adultes par rapport aux scores pédiatriques.

Patients et méthodes :

Notre étude est rétrospective. Elle s’est déroulée sur une période de cinq ans (du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2013) portant sur une série de 480 patients âgés de moins de 16 ans admis dans l’unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) du service des Urgences et du SAMU suite à un traumatisme. La partie analytique a consisté initialement à une analyse univariée puis à deux analyses comparatives des trois groupes de scores de gravité dans la prédiction du pronostic des patients ;(Scores généralistes pédiatriques (PRISM, PIM et PELOD), Scores traumatologique pédiatriques (PTS et GCS) et Scores traumatologiques adultes (ISS, RTS et TRISS) utilisant la maquette Roc basée sur les méthodes de DeLong.

Résultats :

480 enfants ont été inclus. L’age moyen a été de 6,8 ± 4,2 ans avec une nette prédominance masculine (sex-ratio = 2,2). La cause du traumatisme la plus fréquente a été un accident de circulation, retrouvée dans 317 cas (66 %). Sur le plan lésionnel, le traumatisme crânien a été la lésion la plus fréquente retrouvé dans 401 cas (83,5 %). De point de vu pronostic, on a colligé 38 décès soit une mortalité hospitalière de 7,9 %.

L’analyse comparative a conclu que l’ISS a été de la même pertinence que celle des scores de gravité pédiatriques. Cependant, l’RTS et surtout le TRISS avaient plus de signification pour prédire le décès comparativement à tous les scores pédiatriques.

Conclusion :

Cette étude démontre que les scores de gravité adultes ont de la place en traumatologie pédiatrique.

 

Tags : traumatisme pédiatrique pronostic scores de gravité