P005 - Intérêt de la mise en place d'un protocole de prise en charge anticipée de la douleur par l'IAO.

Anne-claire Bruyant (1), Aurélien Renard (1), Guillaume Michoud (2), Emmanuel Combes (1), Pierre-luc Hamelin (3)

1. urgences, HIA sainte anne, toulon, France
2. calvi, service de santé des armées, toulon, France
3. FAN, service de santé des armées, toulon, France

Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/resumes.png /medias/images/design/icos/eposters.png


Intérêt de la mise en place d’un protocole de prise en charge (PEC) anticipée de la douleur par l'IAO.

 

Introduction : plusieurs études ont montré que la délivrance précoce par l'infirmier d’accueil et d’orientation (IAO) d'un antalgique per os de palier 2 ou 3 améliorait la PEC de la douleur.

Nous avons mis en place un nouveau protocole de PEC de la douleur par l'IOA : administration de paliers 1 ou 3, en fonction de l'échelle numérique initiale (ENi).

En vue d’une amélioration des pratiques professionnelles, l'objectif de ce travail a été d'évaluer l'impact de ce protocole sur la PEC antalgique au sein de notre service.

 

Matériel et méthode : réalisation d’un audit clinique ciblé avant/après formation du personnel.

Inclusion systématique de tout patient majeur consultant pour traumatisme périphérique ou douleur abdominale non traumatique, pendant 14 jours consécutifs en mai 2016 puis 2017.

 

Résultats : cf tableau

 

Discussion : la mise en place du protocole a permis de traiter plus fréquemment les patients algiques, et de façon plus adaptée à l’ENi.

Une des limites de l'étude est le manque de réévaluation de l'EN qui empêche d’estimer l'impact thérapeutique, mais une sous-estimation des pratiques est probable (revue de dossier).

Aucun effet indésirable grave n’a eu lieu.

Le temps de passage global, aux déterminants nombreux, n’a pas été modifié.

 

Conclusion : la mise en place d’un protocole et d’une formation dédiée permet d’améliorer la prise en charge de la douleur dès l’IOA.

Tags : douleur IAO protocole