P246 - Impact pronostique de la contusion pulmonaire au cours des traumatismes crâniens graves

Fatma Hebaieb (1), Raja Fadhel (1), Moez Kaddour (1), Khaled Saidi (1), Nawres Bedoui (1), Nourreddine Debbech (1), Fatma Safi (1)

1. Emergency and intensive care department , Regional hospital of Zaghouan, Zaghouan, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction:

Le traumatisme crânien grave (TCG) est une pathologie fréquente menée d’une lourde morbi-mortalité affectant l’adulte jeune. Le progrès effectué dans la compréhension des phénomènes physiopathologiques et la lutte contre les agressions secondaires a contribué à l’amélioration du pronostic des TCG. La contusion pulmonaire (CP), lésion traumatique relativement fréquente peut avoir des effets délétères sur les échanges gazeux aggravant le pronostic des TCG. Le but de cette étude était d’évaluer l'impact pronostique de la CP au cours des TCG .

Patients et méthodes: 

Etude rétrospective menée sur 36 mois. Inclusion des patients âgés de plus de 16 ans présentant un TCG. La contusion pulmonaire était diagnostiquée par une tomodensitométrie thoracique. Les données démographiques, les scores de gravité, les complications, la durée de séjour en USI et la mortalité ont été comparés entre les deux groupes TCG et CP (CP+) et TCG isolé (CP–).

Résultats:

N=104. Le diagnostic de contusion pulmonaire a été retenu chez 34 patients (32,7%). Il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes concernant l'âge, le genre, le GCS initial. Les scores de gravité l'ISS et le TISS étaient plus importants dans le groupe CP+ (p < 0,001). Les patients ayant une contusion pulmonaire présentaient un rapport PaO2 / FiO2 initial plus bas = 240 [160-380]) vs 430 [210-590] dans le groupe CP- (p=0,009) avec des chiffres plus élevés de PaCO2 initiale (43,5 mmHg [38-52] vs 38 mmHg [32-40] (p < 0,001). Le nombre de cas de pneumothorax et d'hémothorax était plus élevé dans le groupe CP+ (p=0,003, p=0,021, respectivement). L'apparition de pneumonie et SDRA était significativement plus élevée dans le groupe CP+ (p=0,031, p=0,023 respectivement) avec un délai d’apparition plus court (6 jours [6-10]) vs 13 jours [8-16]; p=0,024) et (6 jours [2-8]) vs 10 jours [8-10]; p=0,016), respectivement. Le nombre d’états de choc était comparable dans les deux groupes (p = 0,174). La durée d'hospitalisation était plus importante dans le groupe CP+ (13,44 ± 6 jours vs 12,44 ± 4 jours, p < 0,001). La mortalité globale était de 11,5% dans le groupe CP+ et 7,7% dans le groupe CP- (OR=4,22, IC à 95%, 1,527 à 11,703, p=0,004).

Discussion et conclusion:

La présence d’une CP associée à un TCG semble aggraver son pronostic et être impliquée dans la mortalité secondaire. Son caractère évolutif est essentiel à considérer et elle devrait être systématiquement recherchée et traitée au cours des TCG.