P226 - Evènements indésirables associés aux soins

Dominique Lauque (1), Victor Néron-bancel (2)

1. Urgences, CHU Purpan, Toulouse, France
2. Urgences, Centre Hospitalier Comminges Pyrénnées, Saint Gaudens, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


INTRODUCTION : Un EIAS est un événement inattendu qui perturbe ou retarde le processus de soin. Dans les services d’urgence, les EIAS peuvent être causés par des erreurs de diagnostic, de prise en charge, d’orientation, de décision de sortie. Nous avons recherché les EIAS parmi les patients revenant précocement dans le service des urgences pour préciser leur fréquence, type, gravité et évitabilité.

MATERIELS ET METHODES : Nous avons réalisé une étude observationnelle, monocentrique, descriptive et rétrospective. Les critères d’inclusions correspondent aux patients pris en charge dans le service d’urgence, revenant dans les 72 heures suivant leur premier passage, et hospitalisés après leur second passage, pendant la période d’étude. Le critère d’évaluation principal sera la présence d’un dysfonctionnement dans les soins délivrés lors du premier passage.

RESULTATS : Nous avons observé 250 retours précoces durant les 5 premiers mois de l’année 2016 soit 0,6% de retours précoces parmi l’ensemble des passages au SU. Nous avons retenu 62 EIAS, soit 24,8% (IC 19,9-30,5) des retours précoces. La médiane d’âge est de 68 ans (EIQ 33-85), la répartition hommes / femmes est strictement identique. Le motif de consultation le plus fréquent est la douleur abdominale (25%). Parmi les EIAS, il y a eu 4 décès. Les deux spécialités  les plus représentées sont la gériatrie et la chirurgie digestive. Cinquante-deux parmi les 62 EIAS soit 83% sont dit évitables.

CONCLUSION : Un quart des retours précoces aux urgences suivis d’hospitalisation est dû à un EIAS survenus lors du premier passage. La plupart de ces EIAS ne sont pas graves, mais quelques patients ont présenté une évolution défavorable. La majorité des EIAS étant évitables, leurs mécanismes doivent être étudiés pour mettre en place des mesures correctives.

 

Tags : EIAS évitabilité dysfonctionnement gravité