CP112 - Evaluation et comparaison des différents scores de triage préhospitalier des traumatises sévères sur la mortalitéintrahospitalière

Arnaud Cassignol (1), Thibaut Markarian (2), Julien Marmin (1), Jean Cotte (3), Cédric Nguyen (3), Michael Cardinale (3), Vanessa Pauly (4), Xavier Bobbia (5)

1. SAMU, CHITS Sainte-Musse, Toulon, France
2. Service d'Accueil des Urgences Adultes, CHU Timone, Marseille, France
3. Anesthésie-Réanimation, HIA Sainte Anne, Toulon, France
4. Santé Publique et d'Information Médicale, APHM Hôpital de la Conception, Marseille, France
5. Service d'Accueil des Urgences Adultes, CHU Timone, Nîmes, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : Plusieurs scores de triage des traumatisés sévères en pré-hospitalier ont été développés ces dernières années : le score de traumatisé révisé pour le triage (T-RTS), les critères de Vittel, le score mécanisme/ Glasgow/ âge/ pression artérielle systolique (MGAP), le nouveau score des traumatisés (NTS). De leur utilisation découle une évaluation pronostic rapide sur la gravité des lésions potentielles. Notre objectif était de comparer ces scores sur la prédiction de mortalité intra-hospitalière dans une cohorte de patients traumatisés consécutifs pris en charge par des équipes médicales pré-hospitalières et inclus dans la filière « traumatisée sévère » du centre de traumatologie de niveau 1 du département. Matériels et méthodes : Entre 2013 et 2016, 1160 patients ont été admis dans la filière « traumatisé sévère » du centre de traumatologie de niveau 1. Tous les éléments nécessaires au calcul du T-RTS, des critères de Vittel, du score MGAP et du NTS ont été recueillis chez ces patients au centre de traumatologie de niveau 1 à partir des données relevées en SMUR. Le critère d'évaluation principal était la mortalité intra-hospitalière à 30 jours toute cause confondue. Les performances prédictives de ces scores ont été évaluées puis comparées entre elles à l'aide de l'analyse des courbes d'efficacité du récepteur (courbe ROC). Résultats : Au total, 1001 patients ont été inclus dans l'analyse. Le MGAP avait la meilleure aire sous la courbe (AUC = 0,905 [IC95% 0,885 – 0,922]) en comparaison au T-RTS (AUC = 0,843 [IC 95% 0,819 – 0,865]), aux critères de Vittel (AUC = 0,874 [IC95% 0,852 – 0,894]) et au NTS (AUC = 0,898 [IC95% 0,877 – 0,916]). En comparant les courbes ROC de ces scores, les scores MGAP et NTS étaient statistiquement supérieurs au T-RTS (p = 0,004 et p < 0,001). En ajustant les limites pour une sensibilité de 95%, un score MGAP < 25 avait une meilleure spécificité (Sp = 65%) que des critères de Vittel ≥ 2 (Sp = 41%), un T-RTS < 12 (Sp = 35%) et un NTS < 22 (Sp = 59%), limitant d'avantage le risque de sur-triage. Discussion/conclusion : La comparaison de ces différents scores de triage conclu à une supériorité des scores MGAP et NTS par rapport au T-RTS. Le MGAP possédant la meilleure aire sous la courbe et la meilleure spécificité, il serait intéressant de l'intégrer dans l'algorithme décisionnel d'orientation d'un patient traumatisé sévère. 

Tags : triage pré-hospitalier traumatisés sévères MGAP Vittel T-RTS NTS