P101 - Evaluation du score de FINE chez les patients admis aux urgences pour pneumopathie aigue communautaire

Ramla Baccouche (1), Ines Chermiti (2), Hanène Ghazali (2), Manel Kallel (2), Monia Ngach (2), Najla El Hani (2), Sami Souissi (2)

1. Emergency department, Regional Hospital of Ben Arous, Ben Arous, Tunisie
2. Service des urgences/SMUR, Hôpital régional de Ben Arous - Tunisie, Ben Arous, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction :

Le score de Fine est un score prédictif de gravité au cours de la prise en charge des pneumopathies aigues communautaires (PAC) permettant la classification des patients en fonction du risque de mortalité et de la nécessité d’une hospitalisation. L’objectif était d’évaluer le score de Fine aux urgences et son efficacité dans l’orientation des malades.

Méthodes :

Étude prospective descriptive menée sur un an. Inclusion des patients adultes admis pour PAC. Non inclusion des patients présentant une détresse vitale. Calcul du score de FINE. Comparaison entre groupe1 (FINE<=70) et groupe2 (FINE>=71). Suivi à 3 mois.

Résultats :

Inclusion de 282 patients. Age moyen = 66+/-17ans (59% avaient plus de 65 ans). Sex-ratio 1,2.Comorbidités (%) : HTA(46), diabète(30), BPCO(18). Motifs de consultation (%) : toux(54), dyspnée(46), sécrétions purulentes(42), fièvre(40), douleur thoracique(22). Calcul du score de FINE chez 219 (78%). Classification de FINE (%): groupe1 (36) et groupe2 (64). Traitement ambulatoire : 66% vs 50%. Hospitalisation : 28% vs 72% ; p=0.02.  L’amoxicilline-acide clavulanique était l’antibiotique le plus utilisé dans les deux groupes 63% vs 55,5%. Mortalité intra hospitalière : 2,7%.  Mortalité à 3 mois : 22% une différence statistiquement significative entre les 2 groupes (5% vs 29% ; p=0,02).

Conclusion :

Le score de FINE peut être appliqué aux urgences et autoriserait un traitement ambulatoire pour les classes I et II en toute sécurité.

Tags : Pneumopathie score évaluation