CP139 - Evaluation des connaissances théoriques de l'équipe paramédicale d'un service d'accueil des urgences sur l'arrêt cardiorespiratoire et l'intubation séquence rapide

Carine Gauffriaud (1), Alexandre Simon (1), Nadia Sadaoui (1), Muriel Domergue (1), Jean-baptiste Marcault (1), Philippe Juvin (1)

1. SAU, HEGP, Paris, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : La prise en charge des situations d’urgence vitale nécessite des connaissances théoriques et pratiques. Afin d'améliorer la prise en charge des patients concernés et avant l'élaboration d'actions formatrices adaptées, nous avons voulu évaluer les connaissances théoriques du personnel paramédical (aides-soignants (AS) et infirmiers diplômés d’état (IDE) ) sur 2 situations d’urgences : l’arrêt cardio-respiratoires(ACR)  et l’intubation séquence rapide (ISR).

Méthode : Etude monocentrique par questionnaire dans un service d’urgence (SAU) d’un centre hospitalo-universitaire. Etaient inclus tous les aides-soignants et infirmiers du service (équipe de nuit et de jour). L’évaluation de ces connaissances s’est faite par questionnaires anonymes papier constitué de 12 questions pour les AS et de 19 questions pour les IDE portant sur les modalités de reconnaissance et de prise en charge de l'ACR, le matériel nécessaire à la préparation d'une ISR ainsi que son déroulement. Les questionnaires ont été corrigés par deux experts indépendants.

 Résultats : N= 28 pour les aides-soignants (82% des effectifs complets) et N= 34 pour les IDE (74% des effectifs).  Pour les AS interrogés, 64% d'entre eux ne connaissent pas les signes permettant de diagnostiquer un ACR et 61% ne formulent pas l’appel à l’aide attendu. Pour les IDE, 35% d'entre eux ne connaissent pas les signes permettant de reconnaitre un ACR, également 35% ne formulent pas un appel à l’aide conforme aux attentes. 39% des AS et 23% des IDE ne citent pas les actions prioritaires attendues devant un ACR. Les critères de bonne pratique du massage cardiaque externe ne sont pas connus pour 82% des AS et pour 33% des IDE.  Pour l’ISR, 92% des IDE ne peuvent citer toutes les étapes du déroulement et 94% ne connaissent pas le contenu précis du plateau d’intubation. 100% des AS et 97% des IDE souhaitent bénéficier d'une formation sur l’ACR. Une analyse par ancienneté des répondants a également été réalisée, le taux de bonnes réponses était identique quelque soit le temps d’exercice au SAU.

 Conclusion : Les AS et les IDE interrogés présentent des lacunes théoriques en matière de prise en charge d'un ACR et de préparation à une ISR dans un service d'urgence. L'équipe paramédicale interrogée est très demandeuse d'une formation complémentaire. Un plan de formation théorique et pratique des personnels paramédicaux a ainsi pu être élaborée à l'issue de ce travail.

Tags : évaluation; formation; arrêt cardiorespiratoire; intubation