P158 - Evaluation de la prise en charge ambulatoire des patients porteurs d'une embolie pulmonaire à bas risque diagnostiquée aux urgences.

Guillaume Pouzet (1), Elophe Dubie (1), Claire Morvan (2), Loïc Belle (3), Patrick Lesage (1)

1. Urgences/SAMU/SMUR, CHMS, CHAMBERY, France
2. Pôle santé publique / Résaux Nord Alpin des Urgences, CHANGE, ANNECY, France
3. cardiologie, CHANGE, ANNECY, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : La stratification du risque de mortalité à 30 jours des patients porteurs d’une embolie pulmonaire (EP) permet d’envisager une prise en charge ambulatoire pour les patients classés à bas risque de complication. Le score PESI (pulmonary embolism severity index), dans sa version simplifiée (sPESI) est celui que nous utilisons pour stratifier le risque. Il n'existe pas, à notre connaissance, d'étude française sur le suivi des patients porteurs d'une EP à bas risque.

Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude observationnelle prospective et monocentrique sur les différents modes de prise en charge des patients porteurs d’une EP avec un score sPESI à 0 diagnostiquée aux urgences. Un recueil des données après passage aux urgences et un suivi des patients à 90 jours est réalisé. Le critère de jugement principal est la proportion de prise en charge ambulatoire. Les critères secondaires sont l’intégration des patients en filière de médecine vasculaire et les complications. L’étude se déroule sur l’ensemble de l’année 2016.

Résultats : Nous obtenons 80 EP dont 28 avec un score sPESI à 0 (35% des EP totales). Notre série montre que 42% des patients éligibles à une prise en charge ambulatoire y ont eu accès. A 90 jours, 100% des patients bénéficient d’un suivi en filière vasculaire. 24% des patients ont présenté des complications hémorragiques sous anticoagulants, dont une hémorragie grave. Nous avons ici un résultat inattendu : 21% des EP avec un score sPESI à 0 ont été reclassées en risque intermédiaire devant des signes biologiques et/ou scannographiques de dysfonction ventriculaire droite.

Discussion : La recherche d’une IVD pour les scores sPESI à 0 n’est pas recommandée. Mais si elle est effectuée et positive, le patient est reclassé en risque intermédiaire. Donc faut-il rechercher une dysfonction ventriculaire droite même pour les EP de score sPESI à 0 ? Les complications hémorragiques ne sont pas négligeables, d’où l’importance d’une bonne éducation des patients et d’une bonne sélection des candidats avant toute prise en charge ambulatoire.

Conclusion : La prise en charge ambulatoire des EP à bas risque peut être optimisée. Le score sPESI est un outil d’aide à la sélection des patients, s’inscrivant dans une démarche globale pour un retour à domicile en sécurité.

Tags : Embolie pulmonaire score sPESI prise en charge ambulatoire.