P011 - Evaluation de la fragilité chez les sujets âgés admis dans un service d'accueil des Urgences.

Marphy Kerif (1), Abrar-ahmad Zulfiqar (2)

1. Service des Urgences, Hôpital de Troyes, Troyes, France
2. Département de Médecine Interne-Gériatrie-Thérapeutique, CHU Rouen, Le Petit-Quevilly, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : Le dépistage de la fragilité chez le sujet âgé est un enjeu majeur de santé publique. Nous avons voulu étudier la prévalence de la fragilité chez des sujets âgés de plus de 75 ans, par l’usage de la grille SEGA, dans un service d’accueil des Urgences d’un centre hospitalier général.

Patients et Méthodes : étude prospective réalisée chez des sujets âgés de plus de 75 ans, venant aux Urgences d'un centre hospitalier, du 24 aout 2017 au 30 août 2017 et bénéficiant du dépistage de la fragilité par l’usage de la grille SEGAm volet A ; ceci corrélé avec l’avis subjectif de l’infirmière IOA et du médecin senior/internes.

Résultats : 100 patients ont été inclus, avec un âge moyen de 84,34 ans (75-97), et une prédominance féminine (56 patients ; 56%), un score de CHARLSON moyen de 4,28 (0-11). Les patients venaient du domicile pour 77 sujets (77%), d’un foyer logement/EHPAD pour 23 sujets (23%). Les antécédents médicaux étaient dominés par les pathologies cardiovasculaires ; le motif d’admission des sujets âgés de la série était dominé par la chute pour 26 sujets (26%). Une hospitalisation a été décidée et réalisée pour 52 sujets âgés (52%). Le score de SEGAm moyen est de 6,3 +/- 3,59. Le temps de réalisation de score de SEGAm (volet A) est de l’ordre de 4min. Il y a lien statistiquement fort entre le score de fragilite SEGAm volet A et les aides à domicile (p=0.002), le lieu de vie (p=0,0009), l’hospitalisation (p=0,039), et avec le nombre de traitement (médicaments > 5), (p=0,0002). Selon le ressenti subjectif de l’IOA, à leur admission aux Urgences, 61 sujets âgés étaient considérés comme fragiles (61%). Selon l’évaluation médicale de la fragilité par un médecin senior/internes, 70 sujets âgés étaient considérés comme fragiles (70%). Selon l’évaluation médicale de la fragilité selon la grille SEGA, version modifiée, volet A, 73 sujets âgés étaient considérés comme fragiles (73%). Le score de SEGAm moyen est de 12,42 (2-24). Selon le Kappa de Cohen, la concordance est moyenne entre l’avis subjectif de l’IOA et la grille SEGA, alors qu’elle est bonne entre l’avis subjectif des médecins seniors/internes et la grille SEGA.

Conclusion : Le score de SEGAm semble un score adapté aux Urgences. Il permet une évaluation globale du patient et n’est pas chronophage. L’objectif de ce travail est de pouvoir dépister les sujets fragiles et solliciter l’équipe mobile de gériatrie afin de prévenir l’apparition voire l’aggravation d’éventuels syndromes gériatriques.

Tags : fragilité grille SEGAm sujets âgés Urgences.