P176 - Evaluation de la création d'un Trauma-team dans un service d'Accueil des urgences vitales : indices de performance

Mounir Hagui (1), Olfa Djebbi (1), Mehdi Ben Lassoued (1), Khaled Lamine (1)

1. SAU, Hôpital Militaire Principal d'Instruction de Tunis , Tunis, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : le succés de la prise en charge d’un traumatisé grave aux urgences déponds de l’existence au sein du service d’accueil des urgences vitales (SAUV) d'une équipe rodée et de fiches procédurales validées. L’objectif de notre travail est d’évaluer l’efficacité de notre Trauma-team à 5 individus dans la prise en charge des traumatisés grave. 

Matériel et Méthode : Etude prospective observationnelle sur 12 mois, sont inclus dans l’étude tout les patients adultes admis aux urgences pour traumatisme grave (injury severity score > 15) quelque soit la cause. Ont été exclus, les victimes admis en état d’arrêt cardiorespiratoire. Tous les patients ont été pris en charge au SAUV par un trauma-team composé de 5 intervenants formés en Advanced Trauma Life Support (ATLS). Ont été évalué les indices de performances suivants : Le trauma-team communication Assessement score TTCA-24, l’indice de difficultés par intervenant sur une échelle de 5, un indice supérieur à 3 signifie la nécessité d’un intervenant supplémentaire, le délai d’évacuation du patient pour imagerie le nombre de décès.

Résultats : ont été inclus dans l’étude 36 traumatisés graves (0,07% de l’activité annuel de notre service), l’âge moyen était de 52,7 ans avec un sexe ration de 3/1. Le TTCA-24 était 82,4 sur 96. L’indice de difficulté  était supérieur à 3 pour 3 intervenants. Le délai d’évacuation pour imagerie à partir de la fin de la prise en charge initiale était paradoxalement prolongée > 15min. le taux de décès était de 16,66%. 

Discussion : Notre trauma-team à 5 intervenants avait un score TTCA-24 > 60 ce qui dénote d’une bonne communication et de la collaboration effective entre les différents intervenant. Restreindre le nombre d’intervenants à 5 permet une meilleure maîtrise du travail en équipe et facile au mieux la gestion de la situation par le team-leader. Deux problématiques majeurs ont était noté: la difficulté de coordonner avec le service d’imagerie lorsque l’intervenant responsable était occupé à réaliser un geste et l’absence d’une personne dédiée à l’enregistrement et au recueil  instantanées des informations. A l’état actuel de l’architecture des locaux de notre SAUV et le manque de personnel ne permet pas d’opter pour un trauma-team à 9 intervenants.

Conclusion : le trauma type à 5 intervenant à montré son efficacité dans la prise en charge des traumatisés graves. L’amélioration des indices de performance nécessite une révision des procédures actuellement adoptées. 

Tags : Evaluation Trauma team SAUV urgences