P124 - Evaluation de la connaissance des médecins urgentistes pré hospitalier sur la prise en charge d'un nouveau-né à la naissance avec un défaut d'adaptation à la vie extra-utérine.

Anaïs Clemencot (1), Sabine Lemoine (2), Anne Meyrieux (3), Romain Gravier (3), Lucas Baliviera (4), Thomas Schneider (3), Frédérique Briche (2), Philippe Sattonnet (3)

1. Servide d'Accueil des Urgences, Hôpital Bel Air - CHR Metz-Thionville, Thionville, France
2. Service Médical d'urgence , Brigade de sapeurs-pompiers de Paris - 1 place Jules Renard 75017 Paris, PARIS, France
3. Service d'Accueil des Urgences, Hôpital Bel Air - CHR Metz-Thionville, THIONVILLE, France
4. Service d'Accueil des Urgences, Hôpital Bel Air - CHR Metz-Thionville, THIONVILLE , France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction: Une naissance inopinée extra hospitalière est une situation face à laquelle tout médecin urgentiste pré hospitalier non pédiatre (MUPHNP) peut être confronté. Le cursus de médecine générale et de spécialisation en médecine d’urgence peut s’achever sans avoir pris en charge un nouveau-né (NN) à la naissance. Le but de ce travail était d’évaluer les connaissances des MUPHNP en zone semi urbaine sur la prise en charge (PEC) d’un NN à la naissance avec un défaut d’adaptation à la vie extra-utérine (DAVEU).

Matériel et Méthode: Enquête prospective de pratique réalisée sur la base d’un questionnaire anonyme adressé par mail à tous les MUPHNP. Le questionnaire, validé par un Comité d’éthique, comporte 2 parties: 1. Cursus professionnel 2. Expérience personnelle professionnelle et connaissances sur la PEC d’un NN avec un DAVEU. Critères d’inclusion : tout médecin ayant complété et renvoyé le questionnaire. Critère de jugement: taux de médecins avec les connaissances théoriques et pratiques face à la PEC d’un NN avec un DAVEU.

Résultats: Du 1er au 30 novembre 2017, 41 réponses ont été collectées sur les 105 questionnaires envoyés soit un taux d’exhaustivité de 39%. Si on considère la totalité des médecins (n=41) (100%), 19 (46%)  étaient des hommes. La formation initiale était le DESC de MU dans 22 (54%) cas suivie de la CAMU dans 16 (39%) cas. Dix-huit (44%) médecins/41 avaient une ancienneté de 0 à 4 ans et 6 (15%) de plus de 20 ans. Dix-huit (44%) médecins/41 ont eu à prendre en charge un NN avec un DAVEU. Seize (39%) médecins/41 savaient que les recommandations de l’ERC dataient de 2015. Huit (20%) médecins /41  répondaient que 10% des NN avaient un DAVEU. En cas d’asystolie, 21 (51%) médecins/41  savaient où réaliser les compressions thoraciques, 26 (63%)/41 connaissaient le temps de compression/relaxation et 13 (32%)/41 connaissaient le ratio compressions/ventilations. Dans la 1ère minute de vie, 20 (49%)/41 urgentistes savaient ventiler en pression positive un NN recouvert de méconium, hypotonique avec une fréquence cardiaque de 50/min. A 3 minutes de vie, 11 (27%)/41  médecins connaissaient la valeur théorique de la saturation.

Discussion : Un MUPHNP est peu confronté à la PEC d’un NN avec un DAVEU. Les connaissances théoriques restent perfectibles. 

Conclusion : Des protocoles de services et/ou des stages en salle de naissance vont être mis en place dans une région où le renfort pédiatrique n’est pas toujours disponible.

Tags : Nouveau-né défaut d'adaptation à la vie extra-utérine urgentistes préhospitalier