CP145 - Evaluation de la compréhension globale des patients sortant d'un service d'accueil des urgences.

Hugo Huon (1), Pierrine Aly (2), Maud Gorza (3), Barbara Coue (1), Patrick Plaisance (1)

1. SAU , Lariboisière, Paris, France
2. Interne Santé Publique, Université H. Warembourg, Lille, France
3. Démographe, Santé Publique France, Paris, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction: En France, la saturation des services d’urgences est un important problème de santé publique et leur désengorgement reste une priorité des politiques de santé. Afin d'étudier les facteurs de risque de saturation des urgences, la notion d'"échec en sortie des urgences" est mobilisée dans la littérature. Sont ainsi mis en évidence des facteurs sociaux, médicaux et liés aux caractéristiques de la visite. La compréhension globale par les patients de la consultation aux urgences a ainsi été identifiée comme significativement associée à « l’échec » de la sortie des urgences, cependant peu d'études ont été menées dans le contexte français.

Objectif : L’objectif principal de cette étude est d’évaluer le niveau de compréhension global des patients adultes sortant des Urgences concernant leur diagnostic, leurs thérapeutiques et la conduite à tenir à leur sortie du service, ainsi que le niveau d’ « échec en sortie des urgences ».

Méthode : Pendant quinze jours, les patients sortant ont été invités à répondre à un questionnaire en face-à-face avec un investigateur. Le questionnaire recueillait des informations sur les caractéristiques générales du patient et de sa prise en charge, ses caractéristiques socioéconomiques et sa compréhension du problème de santé. Cette dernière était estimée après évaluation par l'investigateur de la capacité à reformuler et énumérer les informations reçues quant à son problème de santé, ses thérapeutiques et conduite à tenir.

Résultats : 68 personnes sur 162 ont été considérées comme ayant un mauvais niveau de compréhension à la sortie du service. Concernant les caractéristiques socioéconomiques, leurs niveaux d’études étaient significativement plus faibles que pour ceux ayant une bonne compréhension (p=0,015) et occupaient plus des postes d’ouvrier ou d’employé (p=0,005). Ils exprimaient un ressenti financier plus difficile que ceux ayant un bon niveau de compréhension (p=0,030). Leurs couvertures sociales étaient plus précaires (p < 0,05).

Conclusion : Cette étude confirme notre hypothèse de départ, mettant en évidence des niveaux de compréhension des maladies, thérapeutiques et conduites à tenir plus faible chez les patients présentant des caractéristiques socioéconomiques moins favorables. Des pistes pour prendre en compte ces inégalités sociales sont proposées : renforcer l'action communautaire, soutenir l'acquisition d'aptitudes personnelles, la réorientation des services de santé par l'ouverture ville-hôpital ...

Tags : Compréhension diagnostic échec de sortie des urgences inégalités sociales