P232 - Evaluation « à vue » du poids des patients par les soignants

Claire Faucon (1), Gaëlle Decreau-gaillon (2, 1), Johanna Raymond (3), Pierre Parrein (4), Bénédicte Amelot (2), Mathieu Ben Haddour (2), Nathalie Guillemant-massy (1), Luc-marie Joly (2)

1. Centre Régional de Pharmacovigilance , CHU de Rouen - Hôpital Charles Nicolle, Rouen, France
2. Service des Urgences Adultes, CHU de Rouen - Hôpital Charles Nicolle, Rouen, France
3. Pharmacie, CHU de Rouen - Hôpital Charles Nicolle, ROUEN, France
4. Pharmacie, CHU de Rouen - Hôpital Charles Nicolle, Rouen, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction: La méconnaissance du poids des patients est fréquente aux urgences et pose problème pour la posologie des traitements. Notre avons étudié la fiabilité du poids estimé par les soignants pour les patients adultes qui ne peuvent être pesés (car couchés ou assis et non mobilisables).

Matériel et méthode: Etude transversale monocentrique sur 8 semaines en 2015. Le poids de chaque patient a été relevé indépendamment par 3 soignants (AS, IDE ou médecin) dans la position où il se trouvait lors de l’estimation. Les patients (légèrement vêtus) devaient pouvoir se tenir debout pour vérifier leur poids sur une balance. Le patient indiquait auparavant son poids.

Résultats: 223 patients ont été inclus, âge moyen 48 ±23  ans. Les estimations ont été réalisées en position couchée (n=74), assise (n=74) ou debout (n=75). Dans 25% des cas, l’erreur d’estimation par les soignants était supérieure à 20% (18% par surestimation, 7% par sous-estimation). Elle était plus forte en position assise (-4,3 ± 12 %) que couchée (+2,4 ± 19 %) ou debout (-1,9 ± 13 %). 26 patients ne connaissaient pas leur poids ; un seul patient a commis une erreur > 20% en surestimant son poids.

Discussion: Dans un quart des cas, les soignants se trompent de façon importante en estimant le poids des patients. Dans l’un et l’autre sexe, il existe une tendance à la surestimation dans les faibles poids et à la sous-estimation dans les surpoids. Les patients qui connaissent leur poids sont plus proches de la réalité.

Tags : poids adaptation posologique