P010 - Etude du flux et des temps d'attente de la population âgée de plus de 75 ans d'un centre hospitalier Français de 2012 à 2015.

Céline Borzymowski (1), Amélie Carpentier (1), Eric Wiel (2)

1. Service d'accueil des Urgences, Centre Hospitalier de Valenciennes, Valenciennes, France
2. Pole de l'Urgence et Université de Lille, CHU Lille, Lille, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : Devant le vieillissement de la population générale et l’utilisation croissante des ressources médicales du fait de la polypathologie des personnes âgées, l’objectif de notre étude etait d’évaluer le flux et les délais d’attente des personnes de plus de 75 ans dans notre Centre Hospitalier.

Méthode : Nous avons mené une étude descriptive rétrospective monocentrique du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2015. Nous avons inclus successivement tous les patients âgés de plus de 75 ans ayant consulté aux urgences. Les données étudiées ont été récupérées par voie informatique et testées en analyse univariée et bivariée. Notre étude a fait l’objet d’une déclaration au CIL de l’université.

Résultats : 46012 patients ont été inclus, soit 20,9% du flux total tous âges confondus. L’âge moyen était de 85,8 ans, majoritairement des femmes (64,26%). 60,08% des consultations conduisaient à une hospitalisation, 32,23% à un retour à domicile, le reste conduisait à une mutation vers un autre Centre Hospitalier du GHT. Cela représentait 31,52 passages par jour dont 70,8% entre 9h et 18h avec un pic vers 10h-11h. Les lundis et les vendredis étaient les journées les plus chargées (respectivement 16% et 15,6% du flux total). Le temps médian de passage aux urgences était de 232 minutes (160-415 min) soit 3,9 heures avec un délai d’attente médian de 47 minutes (31-71 min) pour le premier contact médical. Le délai médian de passage aux urgences était comparable selon les tranches d’âges de la population.

Conclusion : Notre étude met en évidence des temps d’attente optimaux pour cette population avec des délais médians plus courts. L’étude de la population et du flux d’entrée correspondaient aux données retrouvées dans la littérature. L’impact de l’équipe mobile de gériatrie (EMIOG) dédiée aux urgences créé en 2015 sera à étudier et la formation des équipes médicales sera à poursuivre pour permettre une meilleure sensibilisation et adhésion aux bonnes pratiques. L’utilisation d’un algorithme de dépistage des patients les plus fragiles dès l’accueil des urgences, serait intéressante pour contacter l’EMIOG plus rapidement et raccourcir les temps d’attente.

Tags : Urgences Personnes âgées Temps d'attente Hospitalisation.