P225 - Epidémie d'asthme de la rentrée : un exemple d'utilisation des résumés de passage aux urgences pour la décision en santé publique.

Marie-michèle Thiam (1), Cécile Forgeot (1), Anne Fouillet (1), Jérôme Naud (1), Vanina Bousquet (2), Marie-christine Delmas (3), Céline Caserio-schönemann (1)

1. Surveillance Syndromique, Santé Publique France, Saint-Maurice, France
2. Direction des maladies infectieuses, Santé Publique France, Saint-Maurice, France
3. Direction des maladies non transmissibles et traumatismes, Santé Publique France, Saint-Maurice, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction :  Santé Publique France met en œuvre une surveillance épidémiologique quotidienne à partir des données des réseaux OSCOUR et SOS Médecins. Chaque année, durant la période de la rentrée scolaire, on observe un pic de recours aux soins d’urgences ainsi qu’une hausse du nombre d’hospitalisations après passage aux urgences pour asthme chez les enfants de moins de 15 ans. Les recommandations concernant la prise en charge de l’asthme restent insuffisamment suivies. Cette année, Santé publique France a adapté sa stratégie de surveillance et de communication liée à cette épidémie saisonnière.

Objectifs : Décrire l’évolution des passages pour asthme aux urgences chez les moins de 15 ans ainsi que le poids des passages suivis d’une hospitalisation au moment de la rentrée des classes ; Illustrer l’utilisation des données de surveillance pour l’aide à la décision en santé publique.

Méthodes : Les données sur les passages aux urgences pour asthme sont collectées par le système de surveillance Sursaud. Au moment de la rentrée scolaire de septembre 2017, un bulletin épidémiologique spécial consacré à l’asthme a été édité chaque semaine. Il décrivait la dynamique de l’épidémie ainsi que son poids en termes d’activité totale et d’hospitalisation. L’analyse est communiquée chaque semaine en Réunion de Sécurité Sanitaire (RSS) à laquelle participe le ministère de la santé et l’ensemble des agences de sécurité sanitaire.

Résultats : Chaque année, en moyenne 55 000 passages aux urgences pour asthme sont observés chez les moins de 15 ans. Environ 1 passage sur 4 est suivi d’une hospitalisation. En 2017, le pic d’asthme de la rentrée a été observé 1 semaine après la rentrée scolaire avec 4 fois plus de passages aux urgences et 5 fois plus de passages suivis d’une hospitalisation comparé à la semaine précédant la rentrée scolaire. On n’observe pas d’augmentation de l’activité des autres pathologies saisonnières à l’exception des infections ORL. Au total, 6 PE ont été publiés et diffusés en RSS. A la réunion du 20/09/2017, la Haute Autorité de Santé a pris la décision de mettre en place un groupe d’experts pour élaborer des recommandations spécifiques sur la prévention de l’épidémie d’asthme de la rentrée scolaire.

Conclusion : L’épidémie d’asthme de la rentrée scolaire est un phénomène de santé observé depuis plusieurs années sur les données de surveillance. Cette année, l’édition d’un PE spécial a permis la décision de mise en place d’un groupe d’expertise.

Tags : Asthme de la rentrée aide à la décision hospitalisation Sursaud