P181 - Envoi d'un SMUR pour signature de certificat de décès.

Mathilde Rumeur (1), Adrien Le Brozec (2), Thomas Pebre (3), Quentin Foubert (2), Dominique Lepape (4), Luc-marie Joly (5)

1. URGENCES ADULTES / SAMU, GHH MONOD, LE HAVRE, France
2. URGENCES / SMUR, CHI CAUX VALLEE DE SEINE, LILLEBONNE, France
3. URGENCES ADULTES / SAMU, CENTRE HOSPITALIER EURE-SEINE, EVREUX, France
4. SAMU, GHH MONOD, LE HAVRE, France
5. URGENCES ADULTES, CHU ROUEN, ROUEN, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


ENVOI D’UN SMUR POUR SIGNATURE DE CERTIFICAT DE DÉCÈS

 

Introduction : L'envoi d'un SMUR pour signer un certificat de décès fait partie des missions des SAMU (1) mais l’on peut considérer qu’il s’agit là d’une inadéquation de moyens. Cela peut néanmoins survenir en l'absence de disponibilités d'un médecin libéral (2). Nous avons évalué le problème et sa gestion par les centres de réception et régulation des appels 15 (CRRA) dans notre région.

Matériel et Méthode : Etude transversale multi-centrique, rétrospective, de janvier à juillet 2017. Inclusion: tout appel pour décès avéré dès le premier appel. Exclusion : doute sur la réalité du décès ou tout geste de réanimation sur place. Ont été étudiés des facteurs pouvant influencer la décision de régulation entre SMUR et médecin libéral (âge, caractère rural, plages horaires, etc…).

Résultats : Nous avons inclus 982 patients (soit pour comparaison un taux de 105 appel pour décès /an /100000 habitants). Un SMUR a été envoyé dans 56% des cas, à domicile dans 82% des cas. Les forces de l’ordre étaient présentes sur place dans 25% des cas. Le délai d’attente pour la famille était < 6h dans 85% des cas. Deux facteurs apparaissent associés à l’envoi d’un SMUR plutôt qu’à celui d’un médecin libéral : localisation « rurale » (p < 0,001) et « horaire de la permanence des soins ambulatoire de 20h à 8h » (p < 0,05). L’âge du patient, la présence d'un obstacle médico-légal ou la présence d’un « premier moyen » sur place n’influençaient pas le choix du régulateur. 

Discussion/Conclusion: Les interventions SMUR pour signature d'un certificat de décès sont pluriquotidiennes dans notre région, surtout en milieu rural et aux horaires hors « permanence des soins ambulatoire ». Les disparités d’envoi d’un SMUR entre les 3 CRRA (63, 56 et 42%) peuvent témoigner d’habitudes locales, de structure du bassin de population concerné ou de sa démographie médicale. L’indisponibilité du SMUR durant ce temps et le cout associé sont peu acceptables. Des solutions doivent être envisagées : cotation de l’acte à 100 euros déjà effective pour les médecins libéraux en horaire de PDSA (3), délégation aux infirmiers libéraux ? …

 

1. SAMU Centre 15. Référentiel et guide d’évaluation. Samu-Urgences de France et Société Française de Médecine d’urgence. Mars 2015.

2. Savary D, Télion C, Fuilla C et al. L’urgence et la mort. Journées scientifiques de SAMU de France. SFEM éditions 2005 : 17-35.

3. Décret N°2017-1002 au Journal Officiel du 10 mai 2017.

 

Tags : certificat de décès régulation médecine libérale