CP030 - Envenimation scorpionique sur l' île de... - Profil épidémiologique et évolution de la prise en charge en 2015 et 2016

Amira Jaafar (1), Faiza Ben Guirat (1), Makram Baatour (2), Ahlem Ben Ammar (1), Imen Zaghdani (1), Manel Koukane (1), Sofiene Belhaj Ali (1), Nabiha Ltaief (1)

1. service des urgences , hopital régional djerba, djerba, Tunisie
2. service des urgences , hopital militaire de gabes, gabes, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


INTRODUCTION: En ........ nous enregistrons 30 000 piqûres de scorpion par an, l'ile de ....... de part ses caractéristiques géographiques et architecturaux demeure une zone hautement endémique. Un à 2% de ces piqûres évoluent vers des formes graves. La diminution de la mortalité n’a pu être réalisée qu’à la faveur du développement de la recherche médicale tunisienne. Le but de notre étude était d’évaluer les données épidémiologiques des envenimations scorpionique sur l'ile de Djerba durant la période 2015 et 2016, ainsi que la conformité de la prise en charge des victimes aux recommandations d'experts.

MATERIELS ET METHODE: Etude rétrospective multicentrique incluant tous les patients victimes d'envenimation scorpionique sur l'ile de Djerba sur une période allant de 01 janvier 2015 au 31 décembre 2016. l'analyse statistique a été conduite via les logiciels Excel 2007 et SPSS 2013.

RESULTATS Nous avons recensé 951 cas d'envenimations scorpioniques durant la période étudiée, 92% de ces piqures ont concerné des sujets adultes. Le délai de consultation en urgence était inférieur à 4h dans 98% des cas. Deux pour cent des victimes étaient graves (stade III) et ont nécessité une prise en charge en milieu de réanimation. Aucun décès n'a été enregistré. Le recours au sérum anti scorpionique s'est limité à 11% des victimes avec une baisse significative de son usage en 2016 avec p < 0.05. La conformité de la prise en charge des victimes aux consensus et protocole local était de 93% avec un kappa de 0.78.

CONCLUSION Au vue de nos résultats l' évolution favorable de la majorité des cas étudiés serait en rapport avec l'évolution des pratiques médicales et l'adéquation de la prise en charge hospitalière aux consensus d'experts. Nous soulignons également l'intérêt des protocoles locaux aux services des urgences et la sensibilisation de la population

Tags : scorpionisme ile epidemiologie prise en charge protocole kappa