P036 - Effets des mesures de réanimation avancées de 2010 sur le pronostic de l'arrêt cardiaque extrahospitalier

Robert Larribau (1), Hélène Deham (1), Marc Niquille (1), François Pierre Sarasin (1)

1. Service des Urgences, Hôpitaux Universitaires de Genève, Genève, Suisse
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction: Le pronostic de l’arrêt cardiorespiratoire (ACR) extrahospitalier semble s'améliorer après chaque mise en œuvre des nouvelles directives concernant la réanimation cardiopulmonaire. A ce jour, les effets des changements concernant les mesures de réanimation avancée de 2010 n’ont pas été mesurés. Les objectifs de cette étude sont 1) de mesurer la progression de la survie des ACR entre les années 2009-2010 et les deux années suivantes; 2) d’associer cette progression aux changements apportés dans les directives concernant les mesures de réanimation avancée de 2010, afin d'évaluer leurs effets potentiels. Matériel et Méthode: Nous avons réalisé une étude rétrospective observationnelle basée sur un registre des ACR extrahospitaliers local monocentrique qui inclut les données du 1er Janvier 2009 au 31 Décembre 2012. Nous avons comparé l’évolution des facteurs pronostiques qui ont influencé la survie à la sortie de l’hôpital entre les périodes avant et après la mise en œuvre des directives de 2010. Ensuite, nous avons comparé les taux de survie entre chaque période. Enfin, un modèle de régression logistique multivariable a permis d’ajuster aux facteurs pronostics non liés aux soins délivrés par les services médicaux d’urgence (SMU), l’effet sur la survie de la deuxième période. L’évolution des mesures de réanimation avancées prodiguées par le personnel des SMU ont aussi été examinées pour tenter de comprendre leurs influences sur le pronostic. Résultats: 795 ACR extrahospitaliers ont été réanimés entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2012. Le taux de survie des patients à la sortie de l'hôpital est passé de 10,33% en 2009-2010 à 17,01% en 2011-2012 (p = 0,007). Après ajustement de la période sur les facteurs non liés aux soins fournis par les SMU, l'odds ratio (OR) reste comparable (OR = 1,78, IC 95% [1,17-2,71]). Les changements apportés aux traitements délivrés par les SMU étaient relativement mineurs, notamment en ce qui concerne les médicaments. Conclusion: Le taux de survie à la sortie de l'hôpital des patients victimes d’ACR extrahospitaliers s’est considérablement amélioré à la suite de la mise en œuvre des directives concernant les mesures de réanimation avancée de 2010. Ceci est dû à l'amélioration de la qualité des soins - en particulier du massage cardiaque externe - dispensés par le personnel des SMU.

Tags : Arrêt cardio-respiratoire ACR pronostic mesures de réanimation avancées réanimation cardiopulmonaire