CP066 - Echographie ultra-portable versus échographie portable pour la ponction veineuse profonde, étude pilote prospective

Adrien Chetioui (1), Thibault Masia (1), Pierre-géraud Claret (1), Romain Genre Grandpierre (1), Jean-emmanuel De La Coussaye (1), Xavier Bobbia (1)

1. Service des Urgences, Centre Hospitalier Universitaire Carémeau, Nimes, France

Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/resumes.png /medias/images/design/icos/eposters.png


Introduction : Le cathétérisme veineux profond est un geste utile mais risqué. La Société Française d’Anesthésie-Réanimation a recommandé le recours à l’échoguidage mais les appareils d’échographie ne sont pas toujours disponibles. Les appareils ultraportables pourraient pallier à ce problème. Matériel et Méthode : Il s’agissait d’une étude pilote monocentrique prospective de non-infériorité réalisée en cross-over entre Septembre 2015 et Juin 2016. Le but était de comparer un échographe ultraportable (GE V-Scan 2 Dual-Probe) à un échographe portable (GE Vivid-S6) sur fantôme. Les critères d’inclusion étaient d’être médecin urgentiste et d’avoir une expérience de ce geste. Les praticiens étaient randomisés en 2 groupes : utilisation du Vivid-S6 puis du V-Scan 2 (groupe A), ou du V-Scan 2 puis du Vivid-S6 (groupe B). Ils effectuaient chacun 5 ponctions avec les 2 appareils. L’objectif principal était de comparer le nombre de succès selon l’appareil. Les critères secondaires étaient le temps des gestes et la qualité du guidage échographique. Résultats : Vingt praticiens ont été inclus. Le V-Scan 2 était significativement non-inférieur au Vivid-S6 concernant tous les critères étudiés (Tableau 1.) Conclusion : L’échographe ultraportable était non-inférieur à l’échographe portable pour la ponction profonde échoguidé sur fantôme. Il est possible de l’utiliser dans cette indication. S’agissant d’une étude pilote, d’autres études nous semblent nécessaires pour confirmer nos données.

Tags : échographie ultra-portable ponction cathétérisme échoguidage urgence