P068 - Disparités des dotations en médicaments cardio-vasculaires dans les SMUR

Claire Marcais (1), Catherine Bastide (1), Fabien Brigant (1), Anne-sophie Bard (1), Dominique Pateron (2), Pierre-clément Thiebaud (2)

1. Service d'Accueil des Urgences, CHU Saint-Antoine, PARIS, France
2. Service d'Accueil des Urgences, CHU Saint Antoine, PARIS, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction: Le référentiel SMUR publié en 2013 préconise la présence de « catécholamines » et de « médicaments à visée cardio-vasculaire », sans précision. Les SMUR sont donc libres de la constitution de leur pharmacie. L’objectif de cette étude est d’évaluer les disparités entre les différents services.

Méthode: Depuis novembre 2017, la liste de leurs médicaments est demandée aux 406 SMUR de France. L’objectif est un taux de réponse de 50%, ces résultats sont donc préliminaires. Il s’agit d’une étude ancillaire sur les médicaments cardio-vasculaires décrivant une partie des résultats d’une étude plus large sur la totalité des médicaments.

Résultats: Au 10 décembre 2017, 47 SMUR (12%) ont participé. La répartition des principaux médicaments à visée cardiovasculaire est présentée dans le tableau 1. Certains traitements sont disponibles dans 100% des cas, d’autres sont rares comme les inhibiteurs de la GPIIbIIIa (9%) et la bivalirudine (4%). L’enoxaparine existe sous forme intraveineuse dans 28% des cas. Certains traitements par voie orale sont disponibles dans quelques structures : aspirine (n=7, 15%),  bêtabloquant (n=6, 13%) ou anticoagulant (n=1, 2%).

Conclusion: Si certains médicaments de l’urgence cardio-vasculaire font l’unanimité, il existe des disparités notamment en ce qui concerne certains antithrombotiques ou antiarythmiques. L’analyse approfondie de ces disparités et des recommandations en vigueur nous permettra de proposer une liste de médicaments de référence.

Tags : SMUR médicaments cardiologie