P223 - Démographie MEdicale et RIchesse des TERritoires - Etude D?M?RIT?R

Lydia Ameur (1), Anne-laure Feral-pierssens (2), Sabine Guinemer (1), Emilie Devalière (1), Sheila Gasmi (1), Arabiatou Traore (1), Hayatte Akodad (1), Frédéric Lapostolle (1)

1. SAMU 93 - UF Recherche-Enseignement-Qualité Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, Inserm U942, Hôpital Avicenne, 125, rue de Stalingrad, 93009, Bobigny, Bobigny, France
2. Urgences, HEGP, Paris, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction

L’hétérogénéité de la démographie médicale contribue à majorer, dans certaines zones, l’activité des SAMU-Centres 15 et des services d’urgence. Les déterminants de cette disparité ont été peu explorés. Nous nous sommes interrogés sur les liens entre démographie médicale et richesse économique.

Méthodes

Critères économiques : revenu moyen et revenu fiscal par habitant (INSEE 2011)

Démographie médicale : nombre de médecins (total, généralistes et spécialistes) par habitant (DRESS 2012)

Analyse : recherche d’une corrélation (coefficient R2) entre critères économiques (revenu moyen et revenu fiscal) et démographie médicale (total, généralistes et spécialistes), par département métropolitain

Résultats

Il y avait une forte corrélation entre nombre d’habitants et nombre total de médecins (R2=0,94), généralistes (R2=0,85) et spécialistes (R2=0,92).

Il n’y avait aucune corrélation entre critères économiques et démographie médicale : R2 < 0,2 pour toutes les combinaisons étudiées. La meilleure corrélation : revenu moyen et nombre de généralistes est dans la figure.

Conclusion

Nous n’avons pas relevé de relation significative entre richesse économique et démographie médicale à l’échelon départemental. Néanmoins, des analyses à moindre échelle et avec des critères économiques complémentaires sont nécessaires. Comprendre les déterminants de la démographie médicale est indispensable pour étudier l’offre de soins primaires et ses interactions avec le recours aux structures d’urgences.