CP005 - Définir la fin de la phase circulatoire chez l'homme pendant la réanimation cardiopulmonaire

Guillaume Debaty (1), Johanna Moore (2), José Labarère (3), Nathan Burkhart (4), Nicolas Segal (5), Keith Lurie (6), Study Group Resqtrial (7)

1. SAMU 38 - Pôle Urgences Médecine Aiguë, CHU de Grenoble, Grenoble, France
2. Department of Emergency Medicine, Hennepin County Medical Center, Minneapolis, Etats-Unis
3. Unité de qualité , CHU Grenoble Alpes, Grenoble, France
4. Zoll Medical, MN, Roseville, Etats-Unis
5. Department of Emergency Medicine, University of New Mexico, Albuquerque, Etats-Unis
6. Department of Emergency Medicine, Hennepin County Medical Center, University of Minnesota, Minneapolis, Etats-Unis
7. Resqtrial, ResqTrial, Minneapolis, Etats-Unis

Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/resumes.png /medias/images/design/icos/eposters.png


Introduction: La physiologie de l’arrêt cardiaque a été décrite comme un modèle en 3 phases : phase électrique, circulatoire et métabolique. Pendant la réanimation cardiopulmonaire (RCP) prolongée, la fin de la phase circulatoire et le début de la phase métabolique ne sont pas clairement définis. Nous avons évalué l’association entre la durée de la RCP et la survie à la sortie de l’hôpital avec bon devenir neurologique (score de Rankin modifié (MRS) ≤ 3).

Méthode: Les patients ayant présenté un arrêt cardiaque extra-hospitalier inclus dans une étude multicentrique prospective visant à comparer la compression-décompression active associée à une valve d’impédance inspiratoire à une RCP standard ont été analysés. Une Analyse à l'aide d'un modèle à risques concurrents a été réalisée.

Résultats:  Au total, 2 447 patients ont été inclus avec 273 patients (11%) avec un score MRS ≤ 3 à la sortie. La courbe de survie avec bon devenir neurologique atteignait un plateau quel que soit la méthode de RCP ou le rythme initial autour de 24 min (Fig. 1). Chez les patients avec une RCP ≥ 24 min (n=1494), seuls 8 patients (0,6%) ont survécu avec un MRS ≤ 3.

Conclusions: Après 24 minutes de RCP la phase circulatoire est probablement terminée avec moins de 1% de survivants avec bon devenir neurologique, et ce de façon indépendante de la méthode de RCP ou du rythme initial. Ce taux limité de survie peut guider l’utilisation de stratégies thérapeutiques plus invasives comme l’Extracorporeal CPR.

Tags : Arrêt cardiaque Réanimation cardiopulmonaire Extracorporeal CRP