P175 - Corrélation entre le base excess et le lactate chez le traumatisé sévère admis aux urgences

Hamed Rym (1), Imen Mekki (1), Houssem Aouni (2), Badra Bahri (3), Houda Nasri (1), Feten Amira (1)

1. Emergency Department Charles Nicolle Hospital , tunisia, tunis, Tunisie
2. Service des urgences, Urgences Hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie
3. Emergency department Charles Nicolle Hospital, Hospital, tunis, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : Le Base Excess (BE) et le lactate ont été corrélés au pronostic chez le traumatisé grave. Il s’agit de marqueurs qui reflètent le degré d’hypoperfusion tissulaire. Cependant, on ne dispose pas souvent du dosage du lactate aux urgences contrairement au BE qui peut être rapidement calculé à partir de la gazométrie. L’objectif de ce travail a été d’étudier la corrélation entre le BE et le lactate.

Méthodes : Nous avons mené une étude prospective pronostique avec inclusion des traumatisés sévères admis en salle d’accueil des urgences vitales (SAUV) selon des critères de haute vélocité (33 mois). Une gazométrie artérielle avec dosage du lactate et calcul du BE ont été effectués. Comparaison des groupes des décédés (SAUV) et survivants pour le lactate et le BE. Etude de la corrélation entre le BE et le lactate.

Résultats : Inclusion de 280 patients. L’âge moyen=38±19 ans. Sex-ratio=4,3. Les accidents de la voie publique ont été majoritaires : n=220 (75%). Les caractéristiques cliniques n(%) : [GCS < 13] : 111(40) ; [PAS < 90mmHg] : 34(12) ; [SpO2 < 90%] : 3(1). Un ISS≥16 a été retrouvé chez 176 patients soit 63%. L’ISS moyen=21±13.Un BE≤-4mmol/L a été retrouvé chez 116 patients (41%) et un lactate ≥2.5 mmol/L chez 105 traumatisés (37%). Six patients sont décédés en SAUV, soit 2%. Le BE a été significativement plus bas chez les décédés que chez les survivants pour la mortalité précoce en SAUV (p=0,003). Le lactate a été significativement plus élevé chez les décédés (p=0,001). Une corrélation forte entre le BE et le lactate a été notée : [coefficient de Pearson à -0,641 et p < 0,001].

Conclusion : Dans cette étude, le BE et le lactate ont été statistiquement différents chez les décédés en SAUV. Par ailleurs, une forte corrélation a été retrouvée entre BE et lactate pouvant proposer le BE comme marqueur pronostique chez le traumatisé sévère aux urgences.

Tags : traumatisé sèvre urgences lactate base excess pronostic