CP095 - Corrélation entre l'étendue du sous décalage du segment ST et la sévérité des lésions angiographiques dans le syndrome coronaire aigu sans sus décalage segment ST

Marwa Mabrouk (1), Hanen Ghazali (2), Mouna Gammoudi (2), Ines Chermiti (2), Hela Ben Turkia (1), Mahbouba Chkir (2), Najla Elheni (2), Sami Souissi (2)

1. urgence-SMUR hôpital régional Ben arous, hôpital régional ben arous, ben arous, Tunisie
2. emergency department, regional hospital of ben arous, ben arous, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


INTRODUCTION : La dépression du segment ST est l'élément le plus prédictif de mortalité à J30 et à un an dans le SCA sans sus décalage segment ST (NSTEMI).  Peu d’études se sont intéressées à la relation entre l’étendue du sous décalage ST et les lésions angiographiques.

OBJECTIF : Etudier la corrélation entre l’amplitude du sous décalage du segment ST, le nombre de dérivations avec un sous décalage et la sévérité des lésions angiographiques chez les patients présentant un NSTEMI.

MATERIEL ET METHODE : Etude prospective observationnelle menée sur 5 ans. Ont été inclus tous les patients présentant un NSTEMI avec à l’ECG initial, un sous décalage du segment ST >0,5 mm. Tous les patients ont bénéficié d’une coronarographie.

Les lésions angiographiques étaient considérées comme sévères en présence de sténoses significatives dans au moins deux troncs.

Une étude de corrélation a été réalisée pour analyser la relation entre l’étendue  (amplitude du sous décalage du segment ST et nombre de dérivations du sous décalage) et la sévérité des lésions coronaires.

RÉSULTATS : Inclusion de 240 patients. Age moyen=62±11 ans. Sex-ratio H/F=1,69.

Comorbidités (%) : HTA (62), diabète (46), dyslipidémie (34), coronaropathie (31). Une atteinte monotronculaire, bitronculaire et du tronc commun a été objectivée respectivement chez 31, 11 et 6% des patients.

Une corrélation positive entre l’amplitude du sous décalage ST, le nombre de dérivations et la sévérité des lésions coronaires a été constatée avec (r=0,523 ; p=0,001)  et (r=0,327 ; p=0,001) respectivement.

CONCLUSION : L’étendue du sous décalage du segment ST dans les NSTEMI (amplitude et nombre de dérivations) reflète de façon significative la sévérité des lésions angiographiques.

 

Tags : syndrome coronaire aigu électrocardiogramme coronarographie