P238 - Comparaison de différents dispositifs de protection contre le froid sur modèle expérimental

David Varvenne (1), Guilhem Noel (2), Jean-yves Martinez (3)

1. 154ème Antenne Médicale, 10ème Centre Médical des Armées, MARSEILLE, France
2. Service d'Accueil des Urgences Pédiatriques, CHU Nord, AP-HM, MARSEILLE, France
3. Anesthésie Réanimation, HIA DESGENETTES, LYON, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : La lutte contre l’hypothermie du traumatisé sévère est un enjeu majeur en pré-hospitalier, notamment en zone d’accès difficile. L’hypothermie favorise la coagulopathie et les pertes sanguines L’objectif de cette étude était de comparer les performances des différents dispositifs de prévention contre le froid (DPF) en dotation dans les armées.

Matériel et Méthode : Etude sur un modèle expérimental de « torse humain » protégé avec les différents DPF. Sur 2 heures, la décroissance thermique du « torse humain » était comparée selon le type de DPF et la température extérieure. Un témoin sans DPF et 3 DPF passifs utilisés seul ou avec un DPF chauffant étaient testés à 3 températures extérieures (3, 12 et 24°C).

Résultats : Tous les dispositifs limitaient la perte thermique par rapport au témoin, sauf à 24°C ou seul un DPF limitait la perte thermique de façon significative. Cette couverture était supérieure aux autres dispositifs testés. L’utilisation combinée du DPF chauffant apportait une plus value significative.

Discussion : Cette étude permet de guider le choix du DPF. Cependant, certaines limites du modèle expérimental pour l’extrapolation à l’humain doivent être prises en compte.

Conclusion : Le DPF « Blizzard blanket » est supérieur aux autres DPF testés et ses performances étaient accrues avec l’utilisation du DPF chauffant « Ready Heat ».

Tags : hypothermie; traumatisé sévère; couverture de survie; service de santé des armées