CP082 - Comparaison de deux protocoles d'insulinothérapie intraveineuse dans l'acidocétose diabétique

Asma Aloui (1), Sarra Jouini (2), Rym Hamed (3), Hana Hedhli (4), Chokri Hamouda (2)

1. Polyvalent intensive care of toxicology , emergency medical center, Tunis, Tunisie
2. Urgences, hopital Charles Nicolle, tunis, Tunisie
3. Urgences, hopitale Charles Nicolle, Tunis, Tunisie
4. Urgences, hopital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


INTRODUCTION:

L'acidocétose diabétique(ACD) est une complication majeure et sévère du diabète pouvant compromettre le pronostic vital.

Sa prise en charge est basée sur l'administration de l'insuline. Cependant la voie et la dose reste controversée.

 

OBJECTIF: Comparer l'efficacité et l'innocuité de deux protocoles d'insuline intraveineuse(IV): Protocol(A): Bolus IVD d'insuline rapide(0,10UI/kg) puis perfusion continue(0,10UI/kg/h) versus Protocol(B): pas de bolus et perfusion continue d'insuline rapide(0,14UI/kg/h)

 

MATERIELS ET METHODES:

Etude prospective randomisée. Inclusion des patients de plus de 16 ans admis pour ACD modéré ou sévère .Les patients ont été divisés en deux groupes : Groupe(A) recevant le protocole(A) et le groupe(B) recevant le protocole(B). Standardisation des apports hydrique par du sérum salé isotonique ainsi que la supplémentations potassique. Recueil des caractéristiques cliniques biologiques et gazométriques

Les critères de jugement étaient la durée et la dose de l'insulinothérapie IV, délais pour atteindre une glycémie<250mg/l, la survenue de complications: hypokaliémie, hypoglycémie et récidive de l'ACD.

 

RESULTATS:

N= 164. Exclusion de 39 patients. L'âge moyen=39+/-18 ans, sexe ratio=0.97. L' ACD survient plus dans le diabète type 1 n=87(47.6%) que le diabète type 2 n=64(39%) et elle est inaugurale dans 13.4%(n=22) des cas. Les caractéristiques cliniques et biologiques étaient comparables dans les deux groupes: Groupe(A) versus Groupe(B): âge moyen(37+/-17vs.37+/-17 ans; p=0.95) sexe ratio(0.84 vs. 0.88), glycémie  (30.2+/-9.9 vs. 32.5+/-11.9 mmol/l; p=0.27), ), pH(7.14+/-0.13 vs. 7.15+/-0.12; p=0.7), trou anionique (28.63+/ 5.74vs.28.9+/-7.21;p=0.8). De même pour les critères de jugement Groupe(A) versus Groupe(B):durée de  l'insuline IV(17.6+/-13vs.17.4+/-21.5 heures; p=0.9), dose de l'insuline IV(76.5+/-55.1vs.74.9+/-35.3 UI; p=0.8), durée d'hospitalisation en unité de soins intensif(28.3+/-18.2 vs. 32.4+/-20.3 heures; p=0.3), ainsi que les complications: hypoglycémie(n= 4vs.10; p=0.12 ), hypokaliémie (n= 32vs.31; p=0.33) et la récidive de l'ACD (n=1vs.7; p=0.31)

 

CONCLUSION:

Les deux protocoles d'insuline IV sont comparables vis-à-vis de leur efficacité ainsi que leur innocuité.

Tags : Acidocétose diabete insuline intraveineuse