P229 - Analyse des difficultés de prise en charge préhospitalière des patients obèses

Chadi Jbeili (1), Majed Barghout (1), Nicolas Gazin (1), Mohamed Khalid (1), Louise Giaume (1), Kadiba Coulibaly (1), Charlotte Chollet-xemard (1), Eric Lecarpentier (1)

1. SAMU 94 / SMUR HENRI MONDOR, HOPITAUX UNIVERSITAIRES HENRI MONDOR, Créteil, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


INTRODUCTION : La prévalence de l'obésité augmente en France. On estime à plus de 500 000 le nombre d’obèses sévères (index de masse corporelle ou IMC > 35 kg/m2) ou morbides (IMC > 40 kg/m2). La prise en charge des obèses en médecine d’urgence préhospitalière est souvent confrontée à des difficultés spécifiques antérieurement identifiées. Le but de notre étude était d’analyser de manière observationnelle prospective les particularités actuelles de ce type prise en charge.

MATERIEL ET METHODE : Un registre recensant tous les patients présentant une obésité sévère ou morbide et pris en charge par le SMUR de notre hôpital a été tenu pendant 6 mois. Les caractéristiques anthropométriques, les difficultés techniques de prise en charge, notamment concernant l’abord veineux, le contrôle des voies aériennes, le brancardage et l’orientation ont été recueillis de manière détaillée.

RESULTATS : 46 patients avec un IMC > 35 kg/m2 ont été recensés durant la période d’étude.

Les principales caractéristiques démographiques : âge moyen = 58 ans ; sexe ratio = 0.48 (15H/ 31F); IMC moyen = 45 kg/m2.

La typologie des transports : 37 interventions primaires et 9 transports interhospitaliers.

Les principales difficultés rencontrées par les équipes médicales : difficulté de perfusion (moyenne de 2 tentatives ; 8 recours à la voie intraosseuse), difficulté de mesure de la pression artérielle (moyenne de 2 tentatives de mesure non invasive avant obtention de chiffres fiables, 4 cas d’échecs complets de mesure), difficulté de contrôle des voies aériennes (sur 10 patients intubés, 6 avaient un score d’intubation difficile (IDS) > 5 ; 3 furent intubés grâce au mandrin d’Eschmann et 1 patient fut intubé à travers un masque laryngé Fastrach).

Sur les 41 patients transportés : 3 ont dû être évacués avec la nacelle des sapeurs-pompiers ; dans 27 cas un renfort brancardage a été requis et dans 19 cas la mobilisation d’un vecteur sanitaire bariatrique.

Dans 9 cas la recherche de place d’hospitalisation a été prolongée (> 45 minutes) du fait du poids du patient.

DISCUSSION : La prise en charge préhospitalière des patients obèses sévères ou morbides se heurte encore à des problèmes médicaux, techniques et logistiques particuliers malgré l’évolution des dispositifs médicaux et des véhicules sanitaires. Il parait indispensable de persévérer dans l’amélioration de la prise en charge extrahospitalière ainsi que l'accueil hospitalier [CC1] de ces patients dont le nombre est en constante augmentation.

Tags : SMUR OBESES